Un artiste de Brossard incarne Claude Léveillée

Par Stagiaire
Un artiste de Brossard incarne Claude Léveillée
Les répétitions du spectacle Salut Claude! (Photo : Gilles Motard - Gracieuseté)

Simon Fréchette-Daoust, un acteur originaire de Brossard, s’est révélé au grand public dans le téléroman L’Auberge du chien noir où il incarnait Jonathan Cinq-Mars pendant huit saisons. Après un passage remarqué dans les comédies musicales Grease et FAME, il campe pour une deuxième année le chanteur Claude Léveillée dans la pièce Salut Claude! présentée au théâtre La Marjolaine d’Eastman.

 

«Ce n’est pas une imitation de Claude Léveillée, c’est une interprétation», confie Simon Fréchette-Daoust en entrevue avec Le Courrier du Sud.

 

«C’est un honneur de le personnifier, ajoute-t-il. Claude doutait beaucoup avant un spectacle, ça le rendait humain.»

 

Le spectacle Salut Claude! porte sur les événements importants et marquants de la vie de Claude Léveillée, le tout en chansons. Au-delà de Frédéric, la chanson la plus connue de son répertoire, le spectacle explore plusieurs de ses pièces et se rend jusqu’à Pierrot lunaire, qui aborde le suicide de son fils à l’âge de 20 ans.

 

«C’est pour aimer Claude, pour en apprendre sur lui. C’est un spectacle dynamique qui ne dure qu’une heure trente. C’est un beau théâtre qui a plein d’histoire et qui a vu beaucoup de créations de Claude Léveillée dans les années 60. C’est un grand honneur de pouvoir l’interpréter», insiste Simon Fréchette-Daoust.

 

Musique sur mesure

 

Salut Claude! réunit trois interprètes (Simon Fréchette-Daoust, Élisabeth Gauthier Pelletier et Élise Cormier) et le pianiste Marc-André Perron.

 

«Il y a un gros travail de composition musicale et vocale, concède Simon Fréchette-Daoust. Les trois voix sont ajustées et mises ensemble pour donner quelque chose de plus grand. Certaines chansons et musiques sont amalgamées et sont réinvesties pour donner quelque chose de nouveau.»

 

L’équipe cherche à réinventer la musique et les textes de Claude Léveillée afin qu’ils s’animent et vivent plus intensément.

 

Chaque interprète se présente au public et explique qu’il veut faire un hommage à Claude Léveillée. Édith Piaf et Clémence Desrochers, par exemple, sont interprétées sur scène pour incarner certaines musiques qu’avait créé pour elles Claude Léveillée.

 

Selon Simon Fréchette-Daoust, le spectacle Salut Claude! est intéressant «pour les Milléniaux, pour comprendre d’où ils viennent et la culture dans laquelle ils baignent». Il ajoute que si «Safia Nolin est dans la nostalgie et la tristesse, Claude l’a été aussi! Il a bâti sa carrière là-dessus, bien avant elle.»

 

Simon Fréchette-Daoust: plus qu’un acteur

 

Simon Fréchette-Daoust a découvert le théâtre dès l’âge de sept ans.

 

Depuis le début de sa carrière, il a joué dans plusieurs comédies musicales. «Tout bon acteur doit être bon chanteur, lance-t-il. Avec les rôles de comédies musicales, on mêle le chant et le jeu. C’est le meilleur des deux mondes.»

 

Si Simon Fréchette-Daoust a le profil pour interpréter différents rôles, il aime «les personnages roses, sensibles, à fleur de peau, maladroits» dit-il, avant d’ajouter qu’il aimerait un jour incarner de grands personnages de pouvoir ou des rois comme Hamlet et Richard III.

 

Selon lui, le théâtre parle aux gens. «Il apporte une réflexion à la société. Il a certes des défauts, mais il permet de se déplacer et de sortir de chez-soi, contrairement à Netflix.»

 

«C’est le théâtre ou le hockey!», conclut-il avec humour.

 

Réservations au 450 297-0237 ou lamarjolaine.info

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des