Un dispositif de sécurité bientôt obligatoire pour les camions à benne

Un dispositif de sécurité bientôt obligatoire pour les camions à benne
Un camion de la compagnie Arguy avait circulé benne levé et heurté la passerelle de Normandie, le 10 février 2015. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Un texte de Johanne Martin – Collaboration spéciale de La Terre de chez nous

À partir du 1er septembre, tous les véhicules lourds dont la benne basculante dépasse les 4m15 de hauteur en position relevée devront être munis d’un avertisseur sonore et d’un témoin lumineux qui s’activent automatiquement lorsque la benne n’est pas complètement abaissée.

Les conséquences graves et la fréquence des accidents impliquant des camions circulant avec leur benne relevée ont amené le gouvernement du Québec à adopter un nouveau règlement.

On se rappellera qu’un camion qui circulait la benne levée avait heurté la passerelle de Normandie, au-dessus de la route 132, à Longueuil, le soir du 10 février 2015, provoquant l’effondrement partiel de la structure.

Le propriétaire ou l’exploitant d’un véhicule lourd qui ne se conformera pas aux exigences s’expose à recevoir une amende qui variera de 350 à 1050$.

«Il est à noter que le dispositif n’a pas été intégré au Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers et ne sera donc pas contrôlé au moment de la vérification mécanique périodique», précise l’ingénieur à la Direction générale de l’expertise légale et de la sécurité des véhicules de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) Mark Baril.

Détail des exigences

Le témoin rouge clignotant à mettre en place doit être positionné dans la partie supérieure du tableau de bord ou sur celui-ci et le plus près possible de l’axe du regard du conducteur. Il doit en outre avoir une fréquence de clignotement qui se situe entre 60 et 120 fois par minute. L’avertisseur sonore doit quant à lui émettre un son continu au même rythme et être facilement audible en toute circonstance.

En fonction de son degré de sophistication et des options, un système de base peut coûter 300$, excluant l’installation. Un dispositif plus complexe, assorti par exemple de l’option de désactivation temporaire en fonction de la vitesse et que l’on fait installer par le fournisseur, pourrait pour sa part coûter autour de 1200$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des