Un gel de taxes en 2021 à Longueuil malgré la pandémie

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Un gel de taxes en 2021 à Longueuil malgré la pandémie
La mairesse Sylvie Parent, lors du point de presse présentant le budget 2021, le 1er décembre. (Photo : Capture d'écran)

Le budget 2021 de Longueuil, qui se chiffre à 461,1 M$, accorde un gel de taxes aux citoyens pour la prochaine année.

À lire aussi: Échanges houleux entourant un budget adopté à l’unanimité

La mairesse Sylvie Parent admet que Longueuil n’aurait pu équilibrer son budget et offrir ce gel de taxes aux citoyens sans l’aide fournie par Québec et Ottawa aux municipalités pour faire face aux défis engendrés par la crise sanitaire.

Ainsi, des 26,9 M$ reçus, une somme de 19,3 M$ sert à équilibrer le budget 2021 et à offrir ce gel de taxes.

«L’aide gouvernementale a donné un coup de pouce considérable. Le défi était immense, reconnait Mme Parent. [Ces sommes et celles accordées pour le transport collectif] étaient vraiment les bienvenues. Sinon, il aurait fallu couper dans les services. Et en ce moment, il n’y a pas de coupures de services.»

En offrant un gel de taxes, Mme Parent dit avoir entendu le message du gouvernement provincial, qui appelait les municipalités à donner un répit aux citoyens.

L’autre part de la subvention gouvernementale a servi pour l’année 2020 à éponger les dépenses liées à la pandémie (mise en place de mesures sanitaires, implantation du télétravail) et à compenser les pertes de revenus. À cet égard, le budget montre une diminution de 5,1 M$ des revenus de stationnement, de droits de mutation, d’amendes et d’intérêts.

En 2021, un montant supplémentaire de 2 M$ est prévu pour assumer les dépenses liées aux risques financiers associés à la pandémie.

«Mais tout va dépendre de ce qui va se passer, si les pertes de revenus vont s’accentuer, si les dépenses vont continuer d’augmenter» en lien avec les mesures sanitaires, notamment, a fait valoir Sylvie Parent.

L’administration municipale estime à 30 M$ les coûts de la pandémie.

Pas de hausse de taxes

Les revenus liés au développement immobilier (faible hausse de 1,4 M$), ainsi que certaines économies réalisées grâce à l’amélioration des opérations et à la réduction de frais de financement, expliquent aussi cette marge de manœuvre pour ne pas faire grimper le compte de taxes en 2021.

Ainsi, en 2021, le compte de taxes moyen demeurera à 2890$ pour une maison évaluée à 310 000$.

La variation du taux de taxe par section montre toutefois une hausse moyenne de 0,5% pour la catégorie d’immeubles de six logements et plus (dont 0,1% dans le secteur Le Moyne, et 0,7% dans l’arr. du Vieux-Longueuil).

Ces variations s’expliquent par l’impact des dettes spécifiques à chacun des secteurs qui existaient au moment des fusions municipales, et par l’harmonisation qui n’est pas terminée entre les secteurs.

Rappelons que l’an dernier, le budget 2020 s’était traduit par une hausse moyenne de 2,5% du compte de taxes.

Collecte de matières organiques et déneigement

Le budget de la ville, pour ses compétences locales, est en hausse de 13,7 M$ (3,1%).

Au chapitre des dépenses, la hausse de la quote-part d’agglomération ainsi que la contribution pour le transport en commun représentent l’une des plus grandes hausses à absorber pour Longueuil, soit 4,5 M$ supplémentaires, pour une contribution totale de près de 177,7 M$.

Si la contribution à l’ARTM a augmenté de 2,7%, les sommes prévues pour le programme hors-pointe réservés aux 65 ans et plus ont diminué, en raison de la baisse de l’achalandage.

Longueuil met aussi de l’avant des hausses de dépenses de 2,8 M$ et 3 M$, respectivement pour l’amélioration du service de déneigement et pour la collecte de matières organiques et résiduelles.

Parmi les principales dépenses, les travaux publics nécessiteront 74,7 M$.

Le coût total du service de la dette est de 46,2 M$, en baisse comparativement à 2020 (48,5 M$).

Adoption ce soir

Une séance extraordinaire du conseil est prévue pour l’adoption du budget ce soir. L’an dernier, cinq élus avaient voté contre le budget 2020 en raison de la hausse de taxes.

L’Agglomération de Longueuil a adopté son budget 2021 la semaine dernière.

Budget consolidé

Longueuil a présenté pour une première fois ses données financières sous forme de budget consolidé, lequel détaille dans un même tableau les revenus de fonctionnement et affectations liés aux compétences locales, et celles d’agglomération.

Il facilitera la comparaison entre les données du budget et celle des états financiers, dévoilés au printemps.

Ce budget consolidé est produit en partie en réponse à l’imbroglio survenu l’an dernier avec l’Institut C.D. Howe. Dans son rapport From A to F: Grading the Fiscal Transparency of Canada’s Cities, dans lequel il classe les 31 plus grandes villes du pays selon la clarté et la présentation des informations financières, l’Institut C.D. Howe avait accordé à Longueuil la cote F. Cette dernière avait toutefois été revue à la hausse, passant à C, à la suite d’une intervention de la Ville, qui reprochait à l’Institut des erreurs importantes dans les données employées.

 

Le budget en quelques chiffres

Budget 2021 : 461,1 M$

Travaux publics

-Déneigement : 24,7 M$

-Collecte et transport des matières, eau et égouts : 22,2 M$.

-Voirie : 13,8 M$

-Parcs et espaces verts : 10,5 M$

Biens immobiliers : 14,7 M$

-Administration : 58,8 M$

Culture, loisir et développement social (arénas, piscines, bibliothèques, parcs) :  35,8 M$.

Quote-part à l’agglomération et contribution pour le transport en commun : 177,7 M$

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires