Un joueur de la Rive-Sud se joint aux Blue Bombers

Un joueur de la Rive-Sud se joint aux Blue Bombers
(Photo : Gracieuseté)

Le Campivallensien Maxime Latour a disputé son premier match de football professionnel samedi. Appelé en renfort par les Blue Bombers de Winnipeg, le spécialiste des longues remises a été parfait dans une victoire de 35-10 sur les Roughriders de la Saskatchewan.

«Je n’aurais pas pu tomber sur un meilleur scénario, a confié le footballeur rejoint au téléphone. J’ai eu cinq snaps parfaits à mon premier match professionnel. C’est vraiment le fun. »

D’autant plus que l’équipe, avec sa victoire acquise samedi, s’est emparée du premier rang de la division ouest. «On a joué comme un match de série, soutient-il. Six matchs sont encore au calendrier, c’est encore beaucoup de football. » Le match du 7 septembre avait aussi l’enjeu du Banjo Bowl, un défi entre les Blue Bombers et les Roughriders.

La semaine précédente [le 1er septembre], le spécialiste des Blue Bombers, Chad Rempel, a été sévèrement frappé. Il a subi une blessure qui le tiendra à l’écart du jeu longtemps. «Il n’y a que neuf spécialistes des longues remises dans la Ligue canadienne alors si l’un d’entre eux se blesse, on [l’agent], fait du téléphone, a expliqué Latour. Je suis arrivé à Winnipeg le lendemain pour un essai. »

En 10 minutes, il avait convaincu l’état-major des Blue Bombers. Celui-ci lui confiait la responsabilité du travail lors des bottés de précision. Un secondeur, qui avait fait des remises à sa dernière année universitaire, allait être au boulot lors des dégagements.

«Ça a bien été à l’entraînement avec le botteur Justin Medlock, confie le # 58. Il a vu mon potentiel rapidement et il m’a vraiment pris sous son aile. On travaille sur des détails techniques en plus de faire plusieurs séances vidéos pour bien comprendre les positions et les schémas de protection. » Le Campivallensien profite d’une semaine de congé des Blue Bombers pour approfondir ses connaissances. La colosse dee 6’4 et 235 livres entend saisir l’opportunité qui s’offre à lui. «Chad Rempel est l’un des meilleurs de la ligue, le doyen je crois à 38 ans, explique Latour. C’est quelque chose de se faire dire de mettre ses bottes, mais c’est un beau défi. »

À Winnipeg depuis une semaine à peine, le footballeur de 26 ans est déjà assidû à la salle d’entraînement, ce qui a déjà été remarqué par les instructeurs. Les Blue Bombers ont toujours six matchs au calendrier et Latour espère que l’équipe va le garder de l’entourage de l’équipe le plus longtemps possible.

Une autre expérience

Latour avait participé au camp d’entraînement des Alouettes au printemps. Montréal avait opté pour garder le vétéran Martin Bédard; Latour ne garde aucune rancoeur, Bédard étant leur homme de confiance à cette position depuis 11 ans. Mais les Alouettes ne l’ont pas inséré sur l’équipe d’entraînement.

Le spécialiste des longues remises était ainsi libre. Il y a un mois, il a été en audition avec les Argonauts de Toronto. Puis, une occasion s’est présentée à Winnipeg. «Depuis le début, plusieurs personnes me demandent si je veux rester à Montréal, explique-t-il. J’avais envie d’aller voir ailleurs pour voir si je pouvais m’épanouir. C’est le jour et la nuit avec ce que j’ai vécu avec les Alouettes. Ils ont une façon de faire du football et les Blue Bombers en ont une autre. »

Entre le camp des Alouettes et sa signature avec les Blue Bombers, Latour a pris le temps d’aller au camp des Broncos. «Je suis allé donner quelques cues et faire un petit pep talk, explique-t-il. J’étais à leur place il n’y a pas si longtemps [en 2010]. Je trouve important de pouvoir redonner aux jeunes. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des