Un Rive-Sudois à la tête du Collège militaire royal de Saint-Jean

Par Mario Pitre
Un Rive-Sudois à la tête du Collège militaire royal de Saint-Jean
La cérémonie officielle s’est déroulée le vendredi 9 août au Collège militaire royal de Saint-Jean. (Photo : Gracieuseté)

Natif de Salaberry-de-Valleyfield, le colonel Nicolas Pilon a pris le commandement du Collège militaire royal de Saint-Jean lors d’une cérémonie protocolaire tenue le vendredi 9 août.

Lui-même fils d’un militaire, le major à la retraite Claude Pilon, Nicolas Pilon s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en 1992 et a gravi les échelons qui l’ont mené à occuper plusieurs fonctions importantes au sein des Forces, autant au pays qu’à l’étranger.
Diplômé en génie civil du Collège militaire royal du Canada à Kingston, il a notamment agi comme commandant de troupe de génie lors de la crise du verglas de 1998, puis l’année suivante au Timor Oriental dans le cadre de l’Opération TOUCAN.

En 2003, alors promu au grade de major, il est aussitôt déployé à Kaboul, en Afghanistan, en tant que membre du groupe d’activation de mission pour l’Opération ATHENA. Il retournera en 2005, en appui à la Force opérationnelle canadienne et à la brigade multinationale.

Le colonel Nicolas Pilon assure le commandement du Collège militaire royal de Saint-Jean. (Photo Collège militaire royal de Saint-Jean)

Nicolas Pilon a obtenu son grade de colonel en 2015 après avoir occupé diverses fonctions au Quartier général des Forces canadiennes à Ottawa, de même qu’à la base de Petawawa. Il est alors muté en Haïti à titre de chef d’état-major des forces des Nations Unies.
Marié et père de trois enfants, il a complété en juillet de cette année le cours d’études stratégiques de sécurité et défense du Royal College of Defense Studies, à Londres.

À titre de commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean, le colonel Nicolas Pilon succède au colonel Gervais Carpentier, qui était en poste depuis deux ans.

La passation de commandement a été ratifiée par le contre-amiral Luc Cassivi, commandant de l’Académie canadienne de la Défense. (Photo Collège militaire royal de Saint-Jean)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des