Vente illégale de Xanax sur le territoire

Vente illégale de Xanax sur le territoire

Le Xanax est un médicament prescrit par les médecins afin de soulager à court terme les symptômes d'anxiété de leurs patients.

Crédit photo : Service de police de l'agglomération de Longueuil

Avec la fin des classes qui approche à grands pas, le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) souhaite faire part d’une situation préoccupante: la vente illégale de Xanax sur le territoire.

Le Xanax – alprazolam – est un médicament prescrit par les médecins afin de soulager à court terme les symptômes d’anxiété de leurs patients. Toutefois, il est aussi accessible illégalement sans ordonnance. Les trafiquants peuvent par exemple vendre du Xanax contrefait sur Internet.
Les informations reçues en lien avec la consommation ou la vente de Xanax impliquant des mineurs sur le territoire de l’agglomération de Longueuil sont en hausse cette année. Le SPAL explique qu’il avait reçu 9 informations en ce sens à pareille date en 2017, contre déjà 14 en 2018.
Les spécialistes conviennent que la consommation de Xanax non prescrit représente un risque de dépendance élevé. De plus, l’amplification des effets néfastes lorsque le Xanax est combiné à d’autres substances peut causer des torts énormes à la santé. Entre autres, ces problèmes peuvent affecter le foie ainsi que les fonctions respiratoires, cardiaques et musculaires. Les effets sont rapides et grandement amplifiés lorsque le Xanax est mélangé à d’autres substances, notamment l’alcool. On parle alors de polyconsommation.
Le phénomène de la polyconsommation est malheureusement de plus en plus fréquent chez les jeunes. Ces derniers combinent diverses substances afin d’augmenter ou modifier leurs effets, ce qui peut engendrer de graves problèmes de santé pouvant occasionner une surdose ou même la mort.
Avec la fin des classes qui est imminente, l’approche des bals et autres événements festifs, le SPAL tient donc à partager quelques éléments de sensibilisation.
  • Parlez-en ouvertement avec vos adolescents afin de les informer des dangers que représente la polyconsommation;
  • Encouragez vos adolescents à vous aviser s’ils sont sollicités pour acheter ou consommer du Xanax;
  • Surveillez le contenu de votre pharmacie et idéalement, sécurisez vos médicaments d’ordonnance;
  • Contactez le 911 pour tout événement nécessitant la présence immédiate de policiers;
  • Communiquez toute activité reliée au trafic de Xanax à la ligne Info-Azimut 450-646-8500.

(Source: Service de police de l’agglomération de Longueuil)

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
JNP Recent comment authors
JNP
Invité
JNP

même prescrit, le danger de dépendance existe, fondamentalement, les régimes de pilules sont une tare aussi importante que la consommation de drogues illicites