VIDÉO – Ciel et Terre : 25 ans à défendre les milieux naturels et la biodiversité

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
VIDÉO – Ciel et Terre : 25 ans à défendre les milieux naturels et la biodiversité
La rainette faux-grillon (Photo : Gracieuseté - Ciel et Terre)

Fondé en 1995 à Longueuil dans le but d’offrir de l’éducation au recyclage dans les écoles, le Centre d’information sur l’environnement de Longueuil (CIEL) – rebaptisé Ciel et Terre en 2013 – a évolué au fil des ans pour devenir un organisme de premier plan pour la défense et la conservation des milieux naturels et de la biodiversité dans la région.

«On participe à tout projet qui a un impact sur l’environnement sur la Rive-Sud élargie, de Beauharnois à Contrecœur, mais aussi partout en province», explique le directeur de la conservation chez Ciel et Terre et environnementaliste bien connu Tommy Montpetit.

Sorties publiques, participations à l’élaboration de plans pour la protection de l’environnement, activités de sensibilisation, grand nettoyage des berges du fleuve Saint-Laurent, mise sur pied de parcours en milieux naturels; Ciel et Terre a ainsi multiplié les actions pour la défense de la faune et des milieux naturels au cours des 25 dernières années.

Le directeur de la conservation chez Ciel et Terre Tommy Montpetit (Photo : Gracieuseté – Ciel et Terre)

La rainette faux-grillon, sa protégée

À l’avant-plan des interventions de Ciel et Terre, on retrouve les projets visant la rainette faux-grillon.

Selon des inventaires réalisés depuis les années 1990, la rainette faux-grillon – une minuscule grenouille d’environ 2,5 cm, qui a besoin de milieux humides peu profonds pour se reproduire –aurait perdu près de 90% de son aire de répartition historique en Montérégie, où elle était présente en abondance dans les années 1950. On n’y retrouverait désormais plus que neuf grandes populations de rainette faux-grillon – baptisée ainsi en raison de son chant.

Parmi les actions de Ciel et Terre pour la conservation de ce minuscule amphibien, on note les premiers inventaires géographiques complets des habitats de la rainette en 2004; une série de plans de conservation et le dépôt d’un mémoire concernant le boisé Du Tremblay en 2007; la participation aux équipes de rétablissement provinciale et fédérale; et de nombreuses interventions sur le terrain.

Ciel et Terre participe également au programme de reproduction de la rainette en captivité, en collaboration avec le Biodôme de Montréal et la Ville de Saint-Constant.

Le grand nettoyage des berges du fleuve Saint-Laurent, coordonné par Ciel et Terre (Photo : Gracieuseté – Ciel et Terre)

Évolution de l’opinion publique

Depuis 1995, les actions se sont multipliées partout sur la planète pour sensibiliser les citoyens aux questions environnementales. Selon Tommy Montpetit, si ces efforts ont porté fruit pour environ 50% de la population, «qui s’est alarmée et qui veut sauver la planète», encore trop continuent leur vie en pensant que ça ne les touchent pas du tout. «Il n’y a pas de juste milieu», déplore l’environnementaliste.

Si beaucoup d’élus ont «embarqué à fond», dont dans les villes de l’agglomération de Longueuil, à plusieurs endroits, «c’est encore la vieille mentalité qui règne», déplore M. Montpetit.

«C’est bien beau, les visioconférences, mais ça ne nous permet pas d’amener les jeunes dans le bois, pour entendre le chant des rainettes…»

 

– Tommy Montpetit, directeur de la conservation chez Ciel et Terre

Impact de la pandémie

Comme pour plusieurs, la pandémie a fait mal à Ciel et Terre.

«Tout ce qui était sortie extérieure a été annulé, déplore Tommy Montpetit. On a ainsi perdu beaucoup de sous et des actions prioritaires comme les inventaires de populations de rainettes, le contrôle des plantes exotiques envahissantes ou le grand nettoyage des berges n’ont pu être réalisées.»

Et c’est sans compter les multiples activités de visibilité et de sensibilisation, comme les rencontres dans les écoles.

Dossiers prioritaires

Parmi les dossiers importants en 2021 pour Ciel et Terre, Tommy Montpetit note la création d’un corridor faunique, en collaboration avec la Ville de Longueuil.

«On surveille aussi deux points chauds pour la rainette faux-grillon, soit le port de Contrecœur et le site de travaux actuellement sous enquête à Longueuil», ajoute-t-il.

Ciel et Terre en bref

  • Nom : Centre d’information sur l’environnement de Longueuil (CIEL); renommé Ciel et Terre en 2013
  • Fondation : 1995
  • Équipe (en 2019) : 1 employé permanent et 1 employé contractuel; 7 administrateurs; 35 membres; 175 bénévoles; plus de 700 sympathisants
  • Téléphone : 514 618-7668
  • Courriel : infociel@ciel-et-terre.ca
  • Site Web : ciel-et-terre.ca
  • Facebook : facebook.com/ciel.et.terre.ca
  • Mission : Comprendre, protéger, conserver, mettre en valeur et connecter les milieux naturels de la Montérégie en vue d’assurer le maintien de la biodiversité à long terme, en améliorant la connaissance du milieu, en sensibilisant et en impliquant les communautés et les citoyens. La mission se décline en quatre volets : communautaire, politique, scientifique et organisationnel.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires