Zachary Lagha et Marjorie Lajoie en quête d’un troisième titre de champions canadiens juniors

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Zachary Lagha et Marjorie Lajoie en quête d’un troisième titre de champions canadiens juniors
(Photo : Archives – Le Courrier du Sud)

PATINAGE ARTISTIQUE. Zachary Lagha et Marjorie Lajoie participent aux Championnats nationaux de patinage artistique du 14 au 20 janvier, à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Si tout se passe bien, le couple pourrait être couronné champion canadien junior en danse pour une troisième année consécutive.

«Je n’aime pas trop parler d’objectifs en termes de résultats, mais je pense que notre patinage a changé depuis le Grand Prix final, laisse entendre le natif de l’arr. de Saint-Hubert. On est plus agressifs sur tous nos pas et on a plus d’intensité dans nos programmes. Pour nous, ce sera une compétition de transition entre la finale et le reste de la saison. On va tester ça. On va voir ce que les juges en pensent. On a eu de très bons commentaires avec les coachs, mais ils nous voient tous les jours.»

Il assure toutefois que sa partenaire et lui ne sont pas nerveux en vue de cette compétition, et ce, même s’ils sont les favoris. L’objectif est de démontrer une amélioration entre la finale du mois de décembre et cette compétition.

«La seule pression qu’on a, c’est par rapport à nous, note-t-il. On veut bien patiner et on veut montrer une bonne performance à nos entraîneurs. Par rapport aux résultats, on n’a pas de pression.»

«Évidemment, on va être stressé pour bien vouloir patiner, mais on n’aura pas plus de pression parce qu’on a eu plus de succès en internationaux que les autres, croit-il. Pour l’instant, cette pression ne nous a jamais touchés. Je pense qu’on est un couple assez fort; on ne rate pas souvent nos programmes en compétition. On est assez concentré, donc, on ne pense pas à ça.»

Rappelons que le résultat qu’ils obtiendront aux Championnats canadiens déterminera s’ils représenteront le Canada aux Championnats mondiaux juniors pour une quatrième année consécutive. Depuis 2016, ils y ont obtenu une 13e , une 6e et deux 4e places.

De bons résultats
Depuis septembre, le duo a pris part à trois Grand Prix junior de l’Union internationale de patinage (ISU). Il a d’abord terminé en deuxième place à celui de Linz, en Autriche, au début du mois de septembre.

«On avait bien patiné le short, mais on a fait beaucoup d’erreurs techniques dans le free, explique le patineur. Je ne dirais cependant pas que c’est la raison pour laquelle on a fini deuxième; ceux qui ont fini premiers avaient bien patiné.»

Deux semaines plus tard, le couple a remporté le Grand Prix de Vancouver.

«Tout a bien été, dit-il. On avait travaillé les erreurs techniques. On s’est vraiment concentré sur les petits détails.»

Lors du Grand Prix final, qui prenait également place à Vancouver, en décembre, Zachary et Marjorie ont terminé en quatrième place.

Au terme de ces trois compétitions, le patineur affirme que sa partenaire et lui sont capables de mieux, mais que ces expériences leur permettent de s’améliorer.

«Même si on n’a pas eu les résultats qu’on voulait en compétition, notre patinage s’est amélioré, a grandi, poursuit-il. Si on parle en termes de patinage et de développement pour le futur, parce que ce qui importera ce sera les championnats seniors, pas les championnats juniors, c’est très bien.»

Comme un couple senior
Les deux patineurs forment un duo depuis environ 7 ans et tout indique que leur avenir sur la patinoire sera rose. Ils sont éligibles chez les juniors pour une autre année, mais l’objectif est clair. «Le plan, c’est de monter senior l’année prochaine.»

Mais le jeune homme de 19 ans ne se le cache pas: performer chez les seniors ne sera pas chose facile.

«Gagner junior et gagner senior, c’est différent», fait-il remarquer.

D’ici là, le couple travaille d’arrache-pied pour «déjà ressembler à un couple senior.»

«On ne veut pas avoir l’air d’un couple junior qui veut essayer d’aller senior. On veut être un couple senior qui fait les compétitions juniors», conclut-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des