Traverses piétonnières et autobus du RTL

Je lisais, dans Le courrier du lecteur du Courrier du Sud du 27 juillet, l’opinion de M. Lemieux au sujet de la traverse piétonnière des coins Guilbault et Saint-Charles. Qu’il laisse entendre que la traverse a peut-être été retirée parce que les chauffeurs du RTL sont «outrés d’être retardés» m’a fait vivement réagir.

En tant que chauffeur du RTL, pour les quelques secondes que ça prend, je ne suis pas retardé par les traverses piétonnières! Je m’efforce d’y faire un arrêt et j’ajoute même mes clignotants d’urgence pour que les automobilistes en arrière de moi ne pensent pas à me dépasser par le côté droit.

Par contre, ce que j’y vois est sans doute représentatif d’une population qui prend tous pour acquis. Sachez qu’un véhicule lourd n’arrête pas sur un 10¢! Selon le Code de la sécurité routière, les piétons doivent s’immobiliser et se faire voir, mais très souvent, ils se "garrochent" en plein milieu de la rue. Que les gens soient sensibilisés; c’est une urgence!

Et si on mettait une lumière, me direz-vous. Alors je les vois faire; ils pèseront sur le bouton afin de faire changer la lumière, mais ce sera trop long alors ils traverseront sur la rouge…

Combien de gens traversent devant mon autobus pour embarquer avec moi? Je veux bien croire en ma popularité, mais il y a un danger. Et lorsque je les débarque à l’arrêt, combien traversent immédiatement? Combien ont presque été frappés? TROP!

En tant que société, nous devons nous prendre en charge, mais selon moi, il est déjà trop tard.

Merci et bonne marche M. Lemieux!

Mario Fournier, chauffeur du RTL depuis 12 ans