16 projets de l’agglomération de Longueuil en lice pour une bourse d’initiative en entrepreniariat collectif

16 projets de l’agglomération de Longueuil en lice pour une bourse d’initiative en entrepreniariat collectif
L'organisme Les fous de nature de Boucherville est au nombre des projets soumis pour une bourse. (Photo : Gracieuseté)

Les Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC), qui peuvent atteindre 10 000$, est un appel de projets qui vise à soutenir l’émergence et le développement des entreprises et des projets d’économie sociale dans tout le territoire de la Montérégie. Parmi les 81 projets déposés depuis quelques semaines aux Pôles d’économie sociales de la Montérégie, 16 proviennent de l’agglomération de Longueuil.

Entraide entre entrepreneurs de l’organisme Vivre Longueuil vise à promouvoir les entrepreneurs locaux qui ont besoin de visibilité et de les accompagner pour faire évoluer leur projet par l’entremise de services personnalisés.

Ton panier à domicile est une idée d’Interface du citoyen qui tend à faciliter l’accessibilité de services aux personnes âgées de Longueuil. Plus précisément, le projet consiste à rendre disponible un groupe de livreurs avec autos pour effectuer des livraisons à domicile de leur panier d’épicerie, de pharmacie, des courses communautaires en faveur des citoyens qui le sollicitent en visant particulièrement les plus vulnérables.

Culture Montérégie souhaite concevoir un Bureau de coordination culture-affaires afin d’offrir un service d’accompagnement aux deux secteurs pour favoriser la création de partenariats gagnant-gagnant, considérant que la culture, les arts et les affaires sont des alliés naturels qui ont des forces complémentaires et des besoins compatibles.

L’Atelier à Jules est un plateau de travail supervisé qui donne la possibilité à de jeunes adultes vivant avec une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) de se réaliser au travail afin d’augmenter leur estime de soi et développer leur autonomie. Il s’agit d’une initiative des Cuisiniers différents de Longueuil.

La Société historique et culturelle du Marigot de Longueuil souhaite présenter l’activité Ville Jacques-Cartier, vaste banlieue ouvrière (1947-1969) qui sera sous la forme de visite animée en autobus, d’une durée de 150 minutes.

Le Lumifest de Longueuil veut fournir des formations, des conférences et des ateliers permettant aux professionnels du milieu des arts numériques de parfaire et partager leurs connaissances, en plus de contribuer au maillage des principaux acteurs de ce milieu avec la mise en place d’un volet professionnel. Il s’agira de la première offre du genre sur la Rive-Sud.

Réaliser un répertoire des organismes progressistes est une idée de Go Pirates Canada consistant à développer une plateforme web qui se veut un centre d’information, de ressources et un inventaire des organismes progressistes de l’agglomération de Longueuil. Cela permettra de mettre en valeur ces institutions, tout en aidant les travailleurs qui recherchent ce genre d’environnement.

Egalement le projet de la Maison de l’accueil du Carrefour le Moutier consiste à l’implantation d’un bâtiment collectif intégrant un pôle de services sociocommunautaires, des espaces animés collaboratifs, créatifs, de réflexion, d’éducation et d’employabilité au centre-ville de Longueuil.

Les Fous de Nature de Boucherville veulent développer des ateliers scolaires numériques en lançant le projet  «La technologique au service de l’éducation relative à la nature et l’environnement en temps de crise environnementale et sanitaire». Les animations de ce groupe concernent les élèves de maternelle et de primaire et répondent aux besoins des enseignants en proposant une éducation relative à la nature et à l’environnement.

Les récipiendaires des bourses seront connus au cours des prochains jours.

Article de François Laramée, La Relève, Initiative de journalisme local

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires