34 dons de cheveux pour en faire des perruques

Photo de Hélène Gingras
Par Hélène Gingras
34 dons de cheveux pour en faire des perruques
(Photo : Denis Germain - Le Reflet)

L’atmosphère était fébrile dans la cafétéria de l’école de la Traversée à Saint-Philippe, le 4 juin, alors que des élèves, quelques mamans et du personnel ont donné leurs cheveux pour en faire des perruques destinées aux enfants et adolescents québécois qui les ont perdus en raison du cancer.

«Ça va me prendre moins de temps pour les laver, les sécher et les peigner», s’est réjouie Catherine Desrosiers, 17 ans.

Au départ, c’est sa mère qui devait faire le don, à la demande de son fils William qui fréquente cette école, mais elle y a renoncé. Sa fille s’est alors proposée.

«J’ai trop de cheveux!»

a blagué l’adolescente à la longue tignasse blonde qui fréquente le Collège Ahunstic à Montréal.

Elle a remis des couettes de 25 cm chacune et c’est dans la bonne humeur que les membres de sa famille les ont coupées avec des ciseaux, chacun leur tour.

À deux pas de là, Léonie Genest, 11 ans, et sa mère, Fany Fernet, 43 ans, s’apprêtaient à mesurer leurs couettes aux couleurs noires de jais avant de faire de même.

«Mes cheveux poussent tellement vite et c’est une bonne cause», a expliqué la maman pour justifier son don.

«Je joue souvent dans mes cheveux quand je fais un oral. Je vais devoir trouver autre chose!»

-Léonie Genest, élève de 5e année

Pour sa part, l’enseignante Nathalie Rondeau a fait d’une pierre trois coups.

«Ça fait des années que je veux le faire et on m’a toujours refusé parce que je teins mes cheveux, a-t-elle raconté. J’ai une amie qui est décédée du cancer… Je voulais aussi le faire pour transmettre [ce message de partage] à mes élèves.»

Les participantes les plus jeunes, pour leur part, n’étaient pas toujours pleinement conscientes de la portée de leur geste.

«Je donne mes couettes parce que mes cheveux sont trop longs», a d’abord dit Ariane Leclerc, 6 ans, avant que sa maman lui rappelle la cause.

Idée d’une bénévole

Bénévole à l’école, c’est Karine Chartrand qui a proposé le projet «Une couette c’est chouette» à la rentrée. Les 34 dons seront remis à la Fondation DonEspoir cancer à Montréal.

«On a fait le tour des classes pour demander à ceux qui voulaient participer afin qu’ils laissent pousser leurs cheveux jusqu’en juin», a-t-elle expliqué.

L’idée lui est venue de sa coiffeuse qui trouvait que ses trois filles avaient des beaux cheveux pour faire des perruques. Celles-ci ont d’ailleurs donné leurs couettes, en présence de la coiffeuse de leur mère, Jacinthe Théberge, sensible à la cause.

«Une de mes clientes, qui avait 13-14 ans, s’est retrouvée du jour au lendemain sans cheveux, alors qu’ils lui tombaient au bas du dos. Elle était contente d’avoir une perruque.»

Mission de la Fondation donEspoir

Sa mission est de donner des perruques gratuitement aux enfants de moins de 18 ans qui ont perdu leurs cheveux en raison des traitements contre le cancer.

Les cheveux acceptés:

-Propres et secs;

-D’une longueur minimale de 20 cm;

-Décolorés, gris ou traités chimiquement, teints aux couleurs naturelles, dégradés ou avec des mèches.

(Source: Fondation DonEspoir cancer)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des