Actualités
Sports

Anne-Audrey Lafond brave la pandémie pour se trouver une bourse au Tennessee

vendredi le 24 septembre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 24 septembre 2021
Par Michel Hersir

Anne-Audrey Lafond s’alignera avec l’Université d’Austin Peay à partir de l’automne 2022. (Photo : Gracieuseté)

Anne-Audrey Lafond caresse depuis longtemps le rêve d’aller jouer au soccer pour une université américaine. La pandémie a bien failli faire dérailler son rêve, mais la jeune joueuse de l’arr. de Saint-Hubert, avec l’aide de l’agence de consultation Sports Ambitions, a redoublé ses efforts et a obtenu une bourse complète pour jouer à l’Université Austin Peay, au Tennessee, dès l’automne 2022.

Alors que la jeune femme de 19 ans arrivait à sa deuxième année au collège Champlain de Saint-Lambert, un moment crucial pour sa visibilité auprès des universités américaines, la pandémie a frappé. Pas de saison collégiale. Pas de saison avec la ville. Surtout, pas de vidéos pour se mettre en valeur.

Sachant fort bien qu’elle arrivait à un moment clé de son parcours, elle a donc décidé d’effectuer des démarches avec Sports Ambitions, une agence de consultation qui se spécialise dans les athlètes voulant poursuivre leurs études aux États-Unis.

«Je savais que c’était le moment pour approcher les universités américaines, indique Anne-Audrey Lafond. Mais avec la COVID, j’ai vraiment réalisé que pour me faire voir, j’avais besoin d’aide. Je me suis donc associée avec l’agence et on a pu rejoindre différentes universités.»

L’intérêt au sud de la frontière s’est ainsi manifesté pour la jeune athlète. Plusieurs universités sont entrées en contact avec elle et l’ont rencontrée par vidéo. Ses rencontres avec Austin Peay l’ont particulièrement marquée.

«J’ai beaucoup aimé mes rencontres avec l’entraîneuse, les installations m’ont vraiment allumée et en plus, c’était dans un état que j’aime, le Tennessee, poursuit-elle. Ils m’ont ensuite fait une offre que je ne pouvais refuser.»

Sa bourse inclut notamment les frais de scolarité, le logement et la saison de soccer.

Les études à préciser

Sur le plan sportif, il n’y a aucune ambiguïté pour Anne-Audrey. Si la joueuse polyvalente, qui se débrouille autant comme attaquante que comme défenseure centrale, peut faire une carrière dans son sport de prédilection, c’est la voie qu’elle empruntera.

Inscrite en sciences humaines à Champlain, c’est plutôt sur le plan académique qu’elle est indécise.

«J’ai pris un rendez-vous avec un orienteur pour m’aider avec mes choix pour l’université, souligne-t-elle. J’ai déjà une petite idée de ce que je veux faire et je me suis assurée qu’il y avait des programmes qui m’intéressaient à Austin Peay. Ça reste à préciser, mais ça ne m’inquiète pas.»

L’étudiante-athlète ne craint d’ailleurs pas le défi de partir pour les États-Unis, dans un nouvel environnement et une nouvelle langue. Elle s'estime déjà presque bilingue et croit que ce sera expérience enrichissante.

«D’aller dans un autre pays où je ne connais personne, ce sera un trip!» déclare-t-elle.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles