Actualités

Longueuil doit rembourser les frais d’avocat de Guy Benedetti

mardi le 30 novembre 2021
Modifié à
Par Ali Dostie

Guy Benedetti, à l’époque où il était directeur général de la Ville de Longueuil. (Photo: Le Courrier du Sud - Archives)

La demande d’appel de la Ville de Longueuil dans le dossier concernant Guy Benedetti a été rejetée en Cour suprême, a révélé La Presse le 25 novembre. La Ville devra donc rembourser les frais d’avocat de son ancien directeur général, faussement accusé de collusion.

En 2019, l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) avait déposé une plainte contre Guy Benedetti, qui a été directeur général de la Ville de 2005 à 2012.

Une enquête menée par le syndic de l’OIQ avait révélé que cinq firmes se sont réparties la presque totalité des contrats municipaux de génie de 2002 à 2009.

En 2020, M. Benedetti a été blanchi par le Conseil de discipline de l’Ordre des deux chefs d’accusation qui pesaient contre lui en lien avec ce système de collusion qui aurait été en place sous l’administration des ex-maires Jacques Olivier et Claude Gladu.  

Selon La Presse, la Cour d’appel avait ensuite obligé la Ville de Longueuil à rembourser les frais d’avocat de M. Benedetti. La Cour suprême a refusé d’entendre la demande d’appel de la Ville. 
Guy Benedetti occupe présentement le poste de directeur général de la Ville de Rosemère.

(A.D. et P.L.-M.)

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous