Actualités
COVID-19

Un premier cas du variant Omicron confirmé au Québec

lundi le 29 novembre 2021
Modifié à 16 h 43 min le 29 novembre 2021
Par Mario Pitre

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, incite les gens à respecter les mesures sanitaires. (Capture d'écran)

Un premier cas du nouveau variant africain appelé omicron a été confirmé au Québec lundi matin, a fait savoir le ministre de la Santé, Christian Dubé, lors d’une conférence de presse tenue en début d’après-midi.

Selon M. Dubé, un bassin de 115 voyageurs est arrivé au pays en provenance des pays du sud africain. Aussitôt, ceux-ci ont été contactés pour qu’ils puissent subir des tests et se voir isolés au besoin.

«Nos experts pourront compléter leurs analyses d’ici deux semaines et vont regarder deux principaux éléments, a indiqué M. Dubé. D’une part, l’échappement vaccinal ou la résistance au vaccin, de même que son degré de virulence et de contagion.»

Le Dr Horacio Arruda a dit croire pour sa part que le nouveau variant serait plus transmissible mais les symptômes seraient plus légers, mais c’est sous toute réserve.

Le ministre Dubé a par ailleurs félicité le gouvernement fédéral pour avoir été réactif dans le resserrement des frontières.

Baisse des hospitalisations

Christian Dubé a fait savoir que malgré la hausse des cas observée au cours des dernières semaines, la bonne nouvelle demeure dans le taux relativement stable des hospitalisations, de 200 à 220 depuis deux jours.

«Au cours des 7 derniers jours, on a répertorié 6300 nouveaux cas, dont la majorité étaient des personnes non vaccinées; et parmi celles-ci, on notait plusieurs enfants de 5 à 11 ans dont la vaccination progresse très bien.» Déjà, le tiers des enfants de 5-11 ans a été vacciné ou ont pris rendez-vous pour l'être éventuellement.

Par contre, le ministre avertit que tout pourrait changer avec l’arrivée du nouveau variant. Le ministre a d'ailleurs incité les personnes qui vivent en RPA (résidence de personnes âgées) à aller chercher leur 3e dose du vaccin.

Respect des mesures sanitaires

Enfin, le ministre Dubé a de nouveau insisté sur le fait que les mesures sanitaires en place devaient être respectées le plus possible afin d’éviter une remontée des cas de COVID, surtout avec l’incertitude qui plane au sujet du nouveau variant.

«Plusieurs peuvent penser que la crise est dernière nous, dit-il, mais il va falloir apprendre à vivre avec le virus.»

Le Dr Arruda a par ailleurs déclaré qu’il était encore trop tôt pour décider de nouvelles mesures à prendre en vue de la période des fêtes. Une décision sera prise éventuellement si la situation l’exige.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous