Actualités
Justice

Abus sexuels sur des mineurs: action collective contre le Diocèse de Saint-Jean-Longueuil

vendredi le 13 décembre 2019
Modifié à 13 h 17 min le 13 décembre 2019
Par
Une requête dans le but d’intenter une action collective visant des abus sexuels envers des personnes mineures a récemment été déposée contre plusieurs organisations religieuses, dont le Diocèse de Saint-Jean-Longueuil. Les requérants réclament 300 000$ par victime à titre de dommages, soit 150 000$ à titre de pertes pécuniaires et 150 000$ à titre de dommages punitifs. Dans un communiqué envoyé aux médias, le Diocèse Saint-Jean-Longueuil affirme prendre très au sérieux ces allégations et dit condamner vigoureusement les actions qui y sont mentionnées. L’organisation offre sa pleine collaboration aux autorités pour faire la lumière sur ces allégations. «Le Diocèse tient à rappeler qu’il s’est doté depuis 1991 d’une politique régissant les cas de délits sexuels commis par des ministres ordonnés et des agents de pastorale envers des personnes mineures, peut-on lire dans le communiqué. Elle manifeste notre engagement à soutenir les victimes d’agressions sexuelles commises par des membres du clergé, du personnel pastoral laïc ou d’autres employés ou bénévoles relevant du Diocèse, et à traiter les allégations de manière responsable, pastorale et transparente.» Le Diocèse affirme également avoir mis en place des mesures pour promouvoir un environnement pastoral sécuritaire et mentionne que son personnel a reçu une formation spécifique à la prévention des abus pédosexuels au cours de la dernière année. En plus du Diocèse de Saint-Jean-Longueuil, le Diocèse de Joliette, les religieux de Saint-Vincent-de-Paul et les Frères de Saint-Gabriel sont visés par cette requête.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles