Alexandre Gagné peut désormais contribuer à Regina

Alexandre Gagné peut désormais contribuer à Regina

Alexandre Gagné (32) lors du match du 28 juillet

Crédit photo : JOHANY JUTRAS / CFL

Le footballeur Alexandre Gagné a connu l’an dernier une saison de transition pour s’adapter à la Ligue canadienne de football (LCF) et à son environnement, en raison d’une blessure. Maintenant que sa cheville est rétablie, il prend sa place à titre de partant sur les unités spéciales des Roughriders de la Saskatchewan.

En 2016-2017, l’athlète de Saint-Hubert était de l’équipe de pratique, prenant soin de sa blessure qui tardait à guérir.

Cette saison, un nouveau rôle de centre-arrière lui a été attribué, ce qu’il apprécie, lui qui avait toujours évolué en tant que secondeur. Il s’agit pratiquement «d’un nouveau sport à apprendre», selon lui.

«Je m’attendais à ce que ça se passe bien. Ils ont vu que j’avais le potentiel d’apprendre plus de jeux rapidement», raconte le joueur de 26 ans.

Le colosse de 230 lb confirme que la plus grande différence entre le football universitaire et la LCF demeure la rapidité des joueurs.

«À l’université, tu vois parfois des joueurs qui sont moins forts. Ici, tous les joueurs pourraient être interchangeables d’une équipe à l’autre. Tout le monde est bon», explique-t-il.

Objectifs personnels
Sur le plan personnel, Alexandre Gagné souhaite contribuer au succès des siens avec au moins un plaqué par match ainsi qu’être de l’alignement lors des 15 rencontres.

Au chapitre des objectifs collectifs, ce dernier explique que pour remporter un match de football, il faut gagner deux de trois éléments: l’attaque, la défense et les unités spéciales.

«On a la technologie pour calculer si nous remportons la portion des unités spéciales, chaque match. C’est notre manière [aux unités spéciales] de contribuer aux victoires de l’équipe.»

Engouement saskatchewanais
Contrairement à plusieurs de ses coéquipiers qui ont évolué devant des centaines de milliers de partisans au niveau universitaire américain, Alexandre Gagné se dit toujours impressionné par les 33 000 spectateurs entassés au Stade Mosaic de Regina. Selon ses dires, plus de 800 000 téléspectateurs visionneraient également chaque rencontre.

Il faut comprendre que l’ancien porte-couleurs du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke avait l’habitude de jouer devant quelques milliers d’étudiants, il y a à peine deux ans.

«C’est comme les Canadiens, mais en Saskatchewan. Les jours de match, impossible d’aller à l’épicerie sans se faire reconnaître et aborder, raconte-t-il, amusé. Au Stade, on dirait que les partisans sont par-dessus nous tellement ils sont près.»

Des flammes et une fanfare l’accueillent à son entrée sur le terrain, sans mentionner les tonnes d’articles promotionnels vendus chaque année à l’effigie des joueurs.

«Apparemment, notre équipe génère à elle seule plus de ventes d’articles que toutes les autres équipes de la Ligue réunies», souligne-t-il.

Toute cette distraction entourant les matchs ne dérange toutefois en rien le joueur d’expérience.

«C’est impressionnant, les premières games, quand tu embarques sur le terrain. Mais lorsque le jeu commence, tu te concentres sur ce que tu as fait toute ta vie; jouer au football.»

Les Roughriders sont présentement au quatrième rang de la division de l’Ouest avec trois victoires et trois défaites en six rencontres.

Poster un Commentaire

avatar