Annabel Soutar et Fabien Cloutier parmi les quatre «artistes associés» du Théâtre de la Ville

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Annabel Soutar et Fabien Cloutier parmi les quatre «artistes associés» du Théâtre de la Ville
Annabel Soutar (Photo : Gracieuseté Vivian Doan)

Le Théâtre de la Ville (TDLV) donne accès à ses salles de répétition à quatre «artistes associés» du domaine théâtral afin qu’ils y élaborent leurs projets de création. Au cours des deux prochaines saisons, Alexia Bürger, Fabien Cloutier, Émilie Monnet et Annabel Soutar développeront, ensemble et séparément, des projets ancrés dans la collectivité.

La fermeture des théâtres et la disponibilité des espaces a précipité ce projet, qui était dans les cartons du TDLV pour 2021-2022. La réflexion de la direction artistique derrière ce projet : comment occuper différemment le théâtre et le faire entrer en dialogue avec les communautés qui l’entourent?

«Nous avons choisi d’approcher des artistes dont les œuvres étaient déjà au programme avant la pandémie, détaille la directrice artistique du TDLV, Jasmine Catudal. Ils ont été sélectionnés pour leurs pratiques audacieuses, qui explorent les enjeux qui traversent notre époque.»

«Ces artistes ont des démarches artistiques qui peuvent résonner les unes entre les autres. Je rêve de les voir collaborer, réfléchir sur leur travail et sur le monde, commenter leur processus respectif ou même, qui sait, imaginer un projet commun», poursuit-elle.

Le Théâtre de la Ville souhaite que se crée un lieu privilégié entre la collectivité et les artistes, et pas seulement autour d’œuvres qui existent déjà, mais aussi au sein du processus de création.

«Cet art est vivant parce qu’il n’est jamais figé, il est en constante évolution et cette rencontre avec une communauté donnée est là pour nourrir le travail des artistes», relève Mme Catudal.

Dès le 8 décembre à 20h, Annabel Soutar présentera l’expérience de théâtre interactive L’Assemblée numérique sous le thème «L’entreprise privée : de quoi est-elle responsable, et envers qui?» en direct sur Zoom.

Quatre artistes

Alexia Bürger œuvre sur des spectacles ou des installations où se mêlent fiction et documentaire. Elle a écrit et mis en scène Les Hardings, puis signé les mises en scène de 21 de Rachel Graton, de Barbelés d’Annick Lefebvre.

Bien connu pour sa carrière télévisuelle, Fabien Cloutier a débuté au théâtre, notamment avec ses pièces Scotstown et Cranbourne. Il a aussi signé Billy (Les jours de hurlement), Pour réussir un poulet et Bonne retraite, Jocelyne.

Le travail d’Émilie Monnet prend la forme de théâtre interdisciplinaire ou d’installations performatives. Elle s’intéresse aux contours entre le visible et l’invisible et sonde le thème de la mémoire. D’origine anishnaabe/algonquine et française, elle termine sa résidence au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui.

Annabel Soutar applique sa vision de l’approche documentaire du théâtre aux pièces qu’elle produit à Montréal : Grains, Sexy béton, Le partage des eaux, Fredy, L’Assemblée – Montréal. Sa pièce J’aime Hydro a connu un immense succès. Annabel Soutar est directrice artistique et cofondatrice de la compagnie de théâtre Les Productions Porte Parole.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires