Avoir l’entraînement en abomination

Par François Charron
Avoir l’entraînement en abomination

Décidément, il n’y a aucune justice pour les chats capricieux dans ce bas monde!

Pas moyen pour lui de comprendre que son maître a assez d’énergie pour s’entraîner, mais pas pour jouer…

Aux grands maux les grands remèdes : on n’a pas d’autre choix que de sortir les griffes!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires