Axe R-132 Est/A-20 Est: le ministère des Transports recense 50 collisions par an

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Axe R-132 Est/A-20 Est: le ministère des Transports recense 50 collisions par an
Le 31 mai 2017, deux personnes avaient été légèrement blessées dans une collision. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Chaque année, une cinquantaine d’accidents sont répertoriés sur un unique tronçon de 600 mètres de l’autoroute 20/route 132 Est. Les habitués du secteur ne seront pas étonnés d’apprendre qu’il s’agit de la zone précédant l’approche des sorties vers le pont-tunnel et l’autoroute 20 Est.

De ce nombre, 60% sont des accrochages résultant d’une collision arrière entre deux véhicules, cas typique dans les zones de congestion, relève le ministère des Transports du Québec (MTQ). Le secteur est particulièrement au ralenti à l’heure de pointe de fin de journée.

Une manœuvre de changement de voie explique 15% de ces accidents.

Marquage non respecté

Sur ce tronçon de l’autoroute, la voie de droite est destinée aux automobilistes prenant la sortie vers l’autoroute 20 Est, pour se diriger vers Beloeil par exemple.

La voie qui suit immédiatement est celle que doivent emprunter les voitures se dirigeant vers le pont-tunnel.

Sur une importante distance, ces voies sont séparées de lignes continues, interdisant les changements de voie à proximité des sorties. Une signalisation qui ne serait pas toujours respectée, selon plusieurs signalements.

«Le Ministère ne peut toutefois pas se prononcer à savoir si cette infraction est volontaire (le conducteur traverse une ligne continue afin d’éviter une file d’attente) ou involontaire (le conducteur n’arrive pas à effectuer son changement de voie avant d’atteindre la ligne continue dû aux périodes de congestion ou dû au manque de courtoisie des automobilistes à laisser entrer les autres véhicules)», détaille la conseillère en communication du MTQ Karine Abdel.

Le MTQ n’entend actuellement pas accroître le marquage ou l’affichage dans le secteur, qui sont jugés suffisants.

L’implantation d’un radar photo ou de panneaux à vitesse variable ont été envisagés pour tenter de diminuer le nombre de collisions, mais ces deux avenues ne s’attaqueraient pas directement au problème.

«La situation actuelle ne relève pas d’une problématique de vitesse, rappelle Mme Abdel, mais plutôt du non-respect de la signalisation et du marquage. Ce non-respect découle principalement de la file d’attente créée sur la route 132 par les usagers qui se dirigent vers le pont-tunnel.»

Projet pilote: conclusions à venir

En octobre, un projet pilote de marquage de la chaussée a été instauré; des chiffres inscrits dans chacune des quatre voies de l’autoroute – 20, 25 ou 132 – aident les automobilistes à choisir à l’avance la voie à emprunter, selon leur destination.

Cela permet «d’éviter les changements de voie de dernière minute causant des ralentissements brusques pouvant entraîner des collisions et aussi, beaucoup de frustration», soutient Mme Abdel.

À peine trois mois après le début du projet pilote, il est encore trop tôt pour mesurer son impact et son efficacité. L’analyse comparative des accidents s’effectuera dans la deuxième année du projet pilote.

D’ici là, le marquage – actuellement effacé – sera refait au printemps.

Le ministère des Transports n’en est pas à ses premières tentatives afin de faciliter le changement de voies sur cette artère très empruntée de la Rive-Sud.

Il y a une dizaine d’années, la zone d’insertion en provenance du boul. Roland-Therrien vers la route 132 en direction est a été allongée, passant de 240 à 1510 mètres.

«Cette amélioration retire des véhicules de la voie se dirigeant vers le pont-tunnel, ce qui a pour effet de réduire la longueur de la file d’attente sur la route 132», explique la porte-parole.

Sur un peu plus de 1,5 kilomètre, soit entre le boul. Roland-Therrien et la sortie vers le pont-tunnel, cinq panneaux de signalisation indiquent les voies à emprunter.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
PierreCatherineMTQGhislaine Gorce Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ghislaine Gorce
Guest
Ghislaine Gorce

En tous cas, je ne comprends absolument pas pourquoi , ils ne mettent pas une caméra vidéo. Ils auraient les plaques des conducteurs fautifs . Souvent je me suis fait couper mais la pire fois ….et j’ai eu peur…. j’arrivais presque au virage pour l’entrée de la 20 et à comme 20 pieds avant de tourner un pickup m’a carrément coupé la voie pour entrer avant moi . J’ai vraiment freiné et un chance que celui qui était en arrière de moi , avait une certaine distance pour réagir….. C’est pour ces fous là qu’il faudrait vraiment des caméras. Ils… Lire la suite »

MTQ
Guest
MTQ

ce son pas des ligne et des marque sur les rue qui vont changer les automobilistes, on sais que cette infraction est 80% volontaire, pourquoi pas juste mettre une simple changement des séparateurs de voie qui vous oblige a reste dans la voie et qui empêche a d’autre conducteur de pas franchir et rentrer, et spécialement mettre des panneau au quelle des lumière flashe pour dire de ralentir a cause qui y a du trafic, je mettrais 2 voies pour ce diriger vers le pont tunnel, 2 voies pour rester sur la 132, et 2 voies pour sortir prendre la… Lire la suite »

Catherine
Guest
Catherine

Je croyais que j’avais rêvée tellement je trouvais que c’était une bonne idée

Dommage par contre que le marquage est effacé, c’est plus facile de savoir dans quelle voie.

Il y a des améliorations qui ont été faits dans les dernières années.

Pierre
Guest
Pierre

Ça prends tu des morts pour agir ??? Pas compliqué, juste installer des Jersays de ciment au lieu des lignes…marquage. Ça réglerait le problème ! Mais vu qu’on vie au Qc. Ben c’est trop simple comme solution.