Beaucoup de questions autour de l’éventuel accueil des Jeux Nords-Américains des pompiers et policiers

Beaucoup de questions autour de l’éventuel accueil des Jeux Nords-Américains des pompiers et policiers

Les fraternités des pompiers et policiers de Longueuil ont donné leur appui à la tenue des Jeux en 2020.

Crédit photo : Facebook

Longueuil se proposera pour être la ville hôte des Jeux Nord-Américains des pompiers et policiers en 2020. Une décision du conseil municipal qui n’a toutefois pas rallié l’unanimité des élus, alors que cet engagement exige un investissement annuel de 50 000$ pendant trois ans et que plusieurs informations manquent, selon des conseillers d’Action Longueuil et Nathalie Boisclair.

Accueillir les Jeux Nord-Américains des pompiers et policiers en 2020 était une proposition de l’opposition officielle.

Après de longues discussions, la proposition adoptée à huit élus contre sept stipule que cet investissement sera conditionnel à la définition d’un protocole d’entente échelonné sur trois ans entre le promoteur et la Ville et que cette décision sera soumise à la Commission des finances.

Confusion des chiffres

Le conseiller municipal Éric Beaulieu s’est montré inquiet que la Ville doive verser 150 000$, sans reddition de comptes et sans obligation de résultats de la part du promoteur, ce pourquoi il avait d’entrée de jeu proposé que le dossier soit reporté et analysé par la commission des finances.

Selon les données qu’il avait en main, la première édition qui a eu lieu à Drummondville en 2016 aurait été déficitaire. «On est contre le fait de prendre une décision et d’engager de l’argent des citoyens en ne sachant pas le résultat. On doit d’abord avoir un protocole d’entente négocié avec l’organisation.»

Il estime ne pas avoir en main l’ensemble des informations nécessaires et a demandé qu’une «réflexion financière» plus approfondie soit effectuée.

Que Drummondville se soit retirée après un an malgré une entente de trois ans «parce que les recettes n’étaient pas au rendez-vous et qu’aucune somme n’a été remise à des organismes comme il était prévu et ce, malgré des honoraires de 109 000$» font partie des craintes de M. Beaulieu. Ce dernier a aussi relevé un déficit de l’ordre de 67 000$.

La conseillère indépendante Nathalie Boisclair a abondé dans le même sens, demandant le report de ce point à l’ordre du jour.

Il semble également y avoir confusion sur l’ampleur des jeux, alors que le nombre d’athlètes, de disciplines et de bénévoles diffèrent selon les sources de chacun.

Selon l’opposition, les retombées pourraient atteindre les 5 M$.

La direction de la Culture, des loisirs et de la vie communautaire recommande de ne pa appui cette demande, évoquant entre autres l’enjeu de l’accessibilité des plateaux sportifs, très sollicités par les organismes et camps de jour.

«Notre conclusion est que la demande financière et les impacts organisationnels sont trop élevés pour les bénéfices envisagés», est-il écrit dans les documents.

Appui des pompiers et policiers

Xavier Léger a affirmé que les élus avaient eu tout le loisir de poser des questions au cours du dernier mois, depuis le dépôt de son avis de proposition. Il est d’avis que les états financiers audités font figure de bilan et fournissent suffisamment d’informations. Et selon M. Léger, il n’y a pas eu de dépassements de coûts à la première édition.

C’est à la suite de ces questionnements des élus qu’il a suggéré que la proposition soit conditionnelle à la signature d’un protocole d’entente et qu’elle soit étudiée en Commission des finances.

M.Léger souligne de plus que les fraternités des policiers et pompiers de Longueuil ont envoyé une lettre d’appui pour la tenue de cet événement.

Selon le chef de l’opposition, les Jeux «renforceront l’attractivité de la ville et auront un impact économique positif sur la ville et son agglomération».

Il estime que les plateaux sportifs nécessaires sont déjà existants, rappelant les investissements de Longueuil pour accueillir les Jeux du Québec en 2014. «C’est sans parler que la logistique d’accueillir des policiers et pompiers est plus légère et moins coûteuse que le contexte des Jeux du Québec.»

Poster un Commentaire

avatar