Bruit au parc Jean-Drapeau: report des procédures judiciaires

Photo de Vanessa Picotte
Par Vanessa Picotte
Bruit au parc Jean-Drapeau: report des procédures judiciaires
Les procédures judiciaires entourant le bruit au parc Jean-Drapeau sont reportées. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Les villes de Saint-Lambert et Montréal ont annoncé le report de la poursuite dans la saga judiciaire entourant le bruit des spectacles au parc Jean-Drapeau. Les procédures judicaires qui devaient se tenir cet automne sont reportées en raison de l’expérience positives menée conjointement par les deux municipalités au cours des deux dernières années.

Optimistes d’en venir prochainement à une situation acceptable sur ce dossier important pour la communauté lambertoise, les villes veulent laisser le temps au comité conjoint de poursuivre ses travaux et de mettre en place des mesures durables garantissant à long terme le contrôle raisonnable du bruit des spectacles.

Depuis cet été, les limites de bruit sont rétablies pour les événements organisés au parc Jean-Drapeau. À l’exception de certains événements autorisés sans limitation, le niveau maximal autorisé est de 75 dBA. Pour les événements dont les contrats avaient déjà été signés, le plafond s’établissait quant à lui à 80 dBA. En plus de ces plafonds, une limite de bruit en basses fréquences doit être respectée en tout temps.

Le représentant de la Ville de Montréal et maire de l’arr. Verdun Jean-François Parenteau et le maire de Saint-Lambert Pierre Brodeur se disent satisfaits de cette orientation.

«La décision de reporter la poursuite est un nouveau geste concret qui démontre les résultats et les efforts déployés par le comité conjoint en vue d’améliorer le bien-être des communautés riveraines, ont-ils indiqué par voie de communiqué. Les villes de Montréal et de Saint-Lambert ainsi que la Société du parc Jean-Drapeau continueront d’agir en collaboration et de rechercher des solutions à long terme afin de limiter l’impact du bruit des événements pour la qualité de vie des résidents, d’une rive à l’autre.»

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
claire croteauChristophe MalaterreDenis lecompte Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Denis lecompte
Guest
Denis lecompte

Les conseillers ont-ils été consultés. Il me semble que plusieurs voulaient ce proces !

claire croteau
Guest
claire croteau

Effectivement, est-ce que le processus est démocratique car les conseillers avaient voté pour continuer la poursuite. Peut-être est-ce une décision unilatérale du maire?

Christophe Malaterre
Guest

ATTENTION: Les seuils indiqués de 75dBA ou 80dBA (pour les gros concerts) sont des seuils qui sont (1) mesurés à 800m des scènes (en bordure du bassin olympique), (2) moyennés sur des périodes de 15min et qui (3) excluent les basses fréquences (puisque mesurés en dBA et pas en dBC. La limite de basse fréquence qui est imposée est +20 dB max d’écart entre dBA et dBC – autrement dit, les dBC peuvent aller jusqu’à 95dBC moy 15 min ou 100 dBC moy 15 min pour les gros concerts. Ces limites sont celles qui ont prévalu pour l’été 2019. Elles… Lire la suite »