CAAP Montérégie: oser s’exprimer contribue à améliorer les services

CAAP Montérégie: oser s’exprimer contribue à améliorer les services
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

L’année dernière, plus de 1 000 requêtes ont été enregistrées au Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (CAAP) Montérégie, un organisme communautaire régional indépendant, qui a pour mission d’informer, d’assister et d’accompagner les personnes insatisfaites d’un service reçu dans le milieu de la santé et des services sociaux et qui désirent porter plainte.

Ce sont ces mandats très précis, reçus du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, que remplit l’équipe du CAAP Montérégie.

Depuis avril 2019, l’organisme offre également information et assistance aux locataires des résidences privées pour aînés (RPA) concernant leur bail, leurs droits et leurs obligations.

«La pandémie de COVID-19 n’a pas diminué le nombre de demandes de la part des usagers, au contraire. Elles ont afflué et nous avons continué à répondre en travaillant à distance», affirme la nouvelle directrice générale, Myriam Noiseux.

Celle qui a pris les rênes de l’administration en période de confinement a été conseillère aux usagers du CAAP Montérégie au cours des 13 dernières années. «Notre équipe est à l’écoute et respectueuse des choix des individus, relève-t-elle. La confiance et la confidentialité sont essentielles pour les personnes qui nous contactent.»

Deux nouvelles conseillères se joindront à l’équipe cet automne afin de poursuivre la mission de l’organisme.

Le CAAP Montérégie répond aux demandes sur tout son territoire. L’organisme compte des bureaux à Longueuil et Saint-Hyacinthe, ainsi qu’un point de service à Valleyfield. Les installations de son siège social à Saint Jean-sur-Richelieu ont été déménagées dans de nouveaux locaux en juillet dernier.

Le 22 septembre, le CAAP Montérégie tiendra en présentielle, sa 27<@V>e<@$p> assemblée générale annuelle. Une inscription préalable est obligatoire afin de respecter les consignes de la Direction de santé publique. De nouveaux administrateurs se joindront au conseil d’administration.

 

 

Au service de plus de 1,4 millions de citoyens

En 1991, l’adoption par l’Assemblée nationale du Québec de la loi 120 sur les services de santé et les services sociaux, renforce les droits des usagers et permet l’instauration d’une procédure de plainte officielle dans chacun des établissements.

Dans le but de favoriser l’application de cet aspect de la loi, des organismes communautaires d’assistance aux usagers sont mandatés par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour soutenir les usagers dans leurs démarches de plainte.

Depuis 1993, le CAAP Montérégie est au service de plus de 1,4 millions de résidents. Le territoire couvert recense le plus grand nombre d’installations au Québec avec entre autres 8 centres hospitaliers, 39 CLSC et points de services, 58 centres d’hébergement (CHSLD) et plus de 250 résidences privées pour aînés (RPA). Tous les services offerts sont confidentiels et sans frais

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des