Carrefour le Moutier: répondre à ce besoin d’être écouté

Photo de Maryanne Dupuis
Par Maryanne Dupuis
Carrefour le Moutier: répondre à ce besoin d’être écouté
L’équipe du Carrefour le Moutier (Photo : Gracieuseté)

Véritable lieu d’échanges depuis 1969, le Carrefour le Moutier a dû composer avec plusieurs changements sociétaux. Mais la mission de l’organisme est restée la même: fournir un service d’écoute et d’orientation pour aider les gens à surmonter un moment difficile ou de transition.

En 50 ans, bon nombre de personnes ont cogné à la porte de l’organisme.

«On nous raconte qu’à l’époque de l’ouverture, dans les années 1960, les gens faisaient la file pour être écoutés, pour partager leur histoire», relate l’adjointe à la direction générale et responsable du développement et des communications Héléna Roulet.

Depuis, avec l’avènement d’Internet et la grande accessibilité aux téléphones, l’achalandage aux bureaux a diminué au profit des technologies.

«Mais le cœur de l’organisme, le service d’écoute, est toujours d’actualité après 50 ans, ajoute Mme Roulet. C’est sûr qu’on a adapté et modernisé nos approches pour faire cette correspondance entre la modernité et les besoins des usagers.»

Malgré les changements, il n’est reste pas moins que bénévoles et intervenants se dévouent afin de continuer à offrir un accompagnement aussi personnalisé.

«Notre mandat est d’accueillir, d’écouter et d’outiller toute personne qui vit un moment difficile, un moment de transition, pour qu’elle puisse retrouver ses forces et son pouvoir d’agir, précise Mme Roulet. Si quelqu’un vit un moment difficile et ne sait pas à qui s’adresser, c’est important de ne pas rester seul. Les portes du Carrefour lui seront toujours ouvertes.»

Un service qui est sans rendez-vous, confidentiel et anonyme.

Première ligne
Situé au deuxième étage de la station de métro Longueuil–Université-de-Sherbooke, le Carrefour le Moutier offre des services de première ligne pour «toute personne qui vit une situation»; difficultés relationnelles, dépendance, stress, troubles alimentaires, pensées suicidaires, deuil, transition professionnelle et toute autre préoccupation. Plusieurs services sont également offerts aux nouveaux arrivants pour les soutenir dans leur intégration.

«On a un accueil inconditionnel; toute personne qui a besoin de parler, on est là, signale Héléna Roulet. On prend le temps de l’écouter et de la référer à un autre organisme au besoin.»

Une trentaine de bénévoles ainsi que neuf employés permanents se relaient pour que l’organisme continue d’aider le plus de personnes possibles.

«On a une approche axée sur les forces de la personne, affirme-t-elle. On essaie de mettre en valeur ses atouts pour qu’elle puisse s’appuyer sur eux et continuer son bout de chemin.»

Réseau citoyen
Il y a plusieurs années, le Carrefour a souhaité multiplier ses actions dans la communauté. C’est ainsi qu’a été créé en 2006 le réseau Sentinelle pour prévenir la détresse sociale et psychologique.

Vues comme des personnes relais, les sentinelles sont des citoyens formés pour repérer les personnes qui vivent de la détresse afin de leur fournir une écoute immédiate, puis de les référer à la ressource appropriée.

«Les bénévoles deviennent un pont entre la personne qui vit une détresse et la ressource, explique Mme Roulet. On sait que c’est parfois un défi de connaître les ressources et ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise de faire des recherches ou d’entrer en contact avec elles.»

«On souhaitait sortir nos actions de nos murs», image-t-elle.

En bref
Nom: Carrefour le Moutier
Adresse: 100, place Charles-Le Moyne, bureau 281
Année de fondation: 1969
Nombre d’employés: 9
Mission: Accueillir, écouter et outiller toute personne qui vit un moment difficile, une période de transition, afin qu’elle retrouve ses forces et son pouvoir d’agir.

Site web: www.carrefourmoutier.org

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des