Cerfs : l’opposition « soulagée » du revirement de situation

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Cerfs : l’opposition « soulagée » du revirement de situation
(Photo : Depositphotos)

Les élus de l’opposition officielle se sont dit soulagés à la suite de la déclaration de la mairesse Sylvie Parent, qui a annoncé lundi en fin de soirée que la Ville demandera au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) que le déplacement des cerfs, plutôt que leur euthanasie, lui soit autorisée.

«C’est d’abord et avant tout une victoire pour la mobilisation citoyenne exceptionnelle des derniers jours. Ils ont été en mode solution, pour offrir une alternative clé en main qui tient compte des exigences du Ministère, a soutenu la conseillère municipale Colette Éthier. Malgré tout, je regrette le ton avec lequel la mairesse de Longueuil répond aujourd’hui à leurs propositions.»

L’opposition a souligné l’implication de l’avocate Me Anne-France Goldwater, de même que l’organisme Sauvetage Animal Rescue, ainsi que l’ensemble des refuges qui se sont dits prêts à accueillir la quinzaine de cerfs du parc Michel-Chartrand qui devaient être abattus. L’organisme proposait un plan pour relocaliser les cerfs, et ce, sans frais.

La décision d’appuyer l’option d’abattre les bêtes – la seule autorisée par le MFFP, et qui bénéficie d’un large consensus scientifique – avait été adoptée par une majorité au conseil municipal. Seuls les élus de l’opposition aient voté contre.

«Dans l’avenir, on peut seulement souhaiter que Longueuil ait le réflexe de consulter la population sur des enjeux semblables plutôt que de s’appuyer sur des recommandations formulées à huis clos par un petit groupe d’élus, a reproché le chef de l’opposition Xavier Léger. La surpopulation d’une espèce animale dans un milieu urbain est un problème vécu partout au Québec. Le cas des cerfs du parc Michel-Chartrand fera certainement école comme un exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire.»

L’opération d’abattage des cerfs devait coûter 65 000$ et la Ville prévoyait que la viande provenant de l’opération soit remise à Moisson Rive-Sud. L’opposition espère, comme l’a suggéré Me Goldwater, que cette somme sera versée directement aux banques alimentaires du territoire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
François
François
1 mois

Un manque de courage politique autant de l’opposition qui fait de la récupération politique et du parti au pouvoir qui a peur de Me Goldwater. Le signal que ça lance: chialez assez fort et vous aurez ce que vous voulez!

@la ville de Longueuil, voulez-vous un conseil gratuit qui vous couterait 50 000 $. Prenez les chevreuils au mois de septembre, déplacez les dans le boisé du Tremblay, demandez que le ministère de la faune octroi des permis de chasse au cerf sans bois et laissez faire les chasseurs. Vous n’aurez rien à demander à personne, les chevreuils apprivoisés qui mangent des peanut comme au parc Safari « auront une chance », rien ne sera gaspillez, pas de risque de transmettre des maladies et ça coute un déplacement de 2-3 km. Politiquement ça ne vous coute rien. Voici mon gros cadeau avec ce conseil gratuit.

Last edited 1 mois by François