«Cette année, on va gagner le championnat», affirme le coach des Packers midget

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
«Cette année, on va gagner le championnat», affirme le coach des Packers midget
(Photo : Gracieuseté)

Alors que la saison de la Ligue de football junior majeur du Québec a été annulée, celle de la Ligue de football midget du Québec (LFMQ) bat son plein depuis déjà deux semaines. Et ça augure très bien pour les Packers, qui cumulent deux victoires en autant de matchs.

Ils se retrouvent au deuxième rang derrière les Raiders de Châteauguay, qui ont toutefois un match en main.

Les Packers sont prêts à tout casser cette année. L’entraîneur-chef Troy Mendez ne fait pas de cachettes: l’objectif, c’est le championnat et rien d’autre.

«Cette année, on va gagner le championnat, j’en suis sûr», affirme-t-il haut et fort.

C’est que l’équipe compte sur une quinzaine de solides vétérans qui ont décidé de repousser leur arrivée dans le football collégial afin de faire une saison de plus avec l’équipe de Greenfield Park, en espérant mettre la main sur la coupe.

«Tous les meilleurs joueurs de l’année passée sont revenus», dit le coach.

Comme il n’y a pas d’équipe atome, bantam et midget des Rebelles de Saint-Hubert cette année, plusieurs joueurs ont décidé de transférer d’organisation.

«Ce sont vraiment de bons joueurs qu’on a récupérés. Ils ont gagné le championnat bantam l’année passée», explique M. Mendez.

«On ne savait pas à quoi ressemblerait la chimie, ajoute-t-il. Finalement, tu ne pourrais jamais deviner que ce sont deux équipes jumelées, on dirait que les gars jouent ensemble depuis des années.»

Match de séries

La saison passée, les Packers midget ont connu une saison presque sans faille, ne s’inclinant qu’une seule fois, soit lors de la demi-finale des séries éliminatoires.

«On avait la meilleure équipe de la Ligue. J’étais déçu, mais quand même fier de mes gars», souligne M. Mendez.

Jusqu’à maintenant, l’équipe semble sur la même lancée que l’année dernière. Elle a d’ailleurs vaincu les Mustangs North Shore, une des grosses équipes de la ligue année après année, en double prolongation.

«C’était comme un match de séries», mentionne-t-il.

«Notre meilleur joueur est Jaheim Chambers. Notre running back est Carl Walson. Dans les deux premiers matchs, c’est vraiment eux qui ont fait en sorte qu’on gagne», dit-il.

Bon début

Les autres équipes de l’organisation des Packers connaissent également un bon début de saison. Les formations atome, moustique et pee-wee ont toutes trois remporté leurs deux premiers matchs de la saison. L’équipe bantam s’est quant à elle inclinée à deux reprises.

«Le bantam n’a pas gagné l’année passée, mais ils se sont battus toute l’année, dit le directeur des communications, Éric Marapin. Ils apprennent beaucoup, ils sont résilients et on est fiers d’eux. Plusieurs joueurs n’avaient jamais joué au football. Cette année, ça va beaucoup mieux, même s’ils n’ont pas encore gagné. Les coachs et les jeunes sont investis.»

Mesures sanitaires

Les équipes des Packers doivent respecter plusieurs mesures sanitaires, notamment dans les vestiaires. Des responsables surveillent également la distanciation sociale lors des matchs et les joueurs se désinfectent les mains régulièrement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des