Changement des limites de bruit au parc Jean-Drapeau

Changement des limites de bruit au parc Jean-Drapeau
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

À compter de cet été, des limites de bruit seront rétablies pour les événements organisés au parc Jean-Drapeau. À la suite de l’expérience menée l’année dernière avec la Ville de Saint-Lambert et la Société du parc Jean-Drapeau, les membres du conseil de l’arrondissement Ville-Marie ont décrété cette mesure en vertu d’une ordonnance encadrant les événements pour la saison estivale 2019.

À l’exception de certains événements autorisés sans limitation, le niveau maximal autorisé sera désormais de 75 dBA. Pour les événements dont les contrats ont déjà été signés, le plafond s’établira quant à lui à 80 dBA. En plus de ces plafonds, une limite de bruit en basses fréquences devra être respectée en tout temps.

«Le retour des limites de bruit au parc Jean-Drapeau est le premier geste concret que nous posons en vue d’améliorer le bien-être des communautés riveraines, ont-ils indiqué le représentant de Montréal Jean-François Parenteau et de Saint-Lambert Pierre Brodeur par voie de communiqué. Au-delà de cette mesure, Montréal et Saint-Lambert ainsi que la Société du parc Jean-Drapeau continueront d’agir en collaboration et en prévention pendant toute la saison afin de limiter l’impact du bruit des événements.»

La Société poursuivra également l’amélioration de son système de gestion de plaintes et documentera les événements.

Le nouvel Amphithéâtre du parc accueillera cette année ses premiers événements. La performance des neuf tours à délais installées sur le site sera ainsi mesurée afin de mieux calibrer le son en fonction des événements et des conditions météorologiques, en vue de diminuer la propagation du bruit à l’extérieur des îles.

Les promoteurs d’événements seront par ailleurs invités à mesurer le bruit sur le site et hors site. L’équipe d’inspection de l’arrondissement effectuera aussi des vérifications ponctuelles lors des événements musicaux.

Parmi les mesures d’atténuation envisagées, la direction du parc souhaite entre autres trouver un meilleur équilibre dans sa programmation en accueillant une diversité d’événements sur quatre saisons, et non seulement des rassemblements musicaux.

Les citoyens de de Saint-Lambert sont conviés à une séance d’information le 27 juin, à 19h30, au centre multifonctionnel, en présence de MM. Brodeur et Parenteau.

Silence Saint-Lambert réagit
«Pour Silence Saint-Lambert, il s’agit d’un pas concret dans la bonne direction», indique-t-on dans un communiqué envoyé par Silence Saint-Lambert.

«Comment sera mesurée la limite de bruit?», «Comment la limite de bruit sera-t-elle imposée?», «Quels seront les mécanismes d’ajustement en cas de dépassement?», «Quels sont les événements autorisés sans limitation?», «Quels sont les événements dont les contrats ont déjà été signés, et jusqu’à quand?» sont quelques-unes des questions que se pose toutefois l’organisation.

«S’il s’agit de dBA instantanés mesurés sur l’île Sainte-Hélène, avec un seuil de basses fréquences du même ordre de grandeur, les résultats devraient être satisfaisants, peut-on lire. Mais s’il s’agit d’un seuil en dBA moyens mesurés en limite des résidences, les mesures annoncés seront insignifiantes. De même, si les événements autorisés sans limitation totalisent plus de 40h de bruit par an, les mesures annoncés seront aussi d’une portée très limitée.»

Le premier événement du parc Jean-Drapeau aura lieu les 19 et 20 mai.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des