Complexe aquatique: la période de consultation arrive trop tard, juge l’opposition

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Complexe aquatique: la période de consultation arrive trop tard, juge l’opposition
Une esquisse du futur complexe aquatique (Photo : Graciesueté)

Des commentaires et souhaits exprimés par les citoyens qui ont pris part à la consultation publique du 19 juin sur le futur complexe aquatique au parc Gérard-Philipps, le chef de l’opposition Xavier Léger retient une déception, notamment de la part des clubs aquatiques, manifesté leur souhait d’avoir un bassin sportif de 10 couloirs de 50 mètres, plutôt que de 25 mètres, tel qu’actuellement prévu. Il espère que leurs avis seront pris en considération.

Certains citoyens et représentants de clubs aquatiques ont fait valoir qu’un bassin avec des couloirs de 50 mètres répondrait davantage à la demande des clubs de natation et serait plus compatible avec une vision à long terme. C’est le cas de Chantale St-Pierre, du Club Hippocampe.

La présidente du C.A. de l’équipe de Natation Élite de Longueuil Mylène Lefebvre a aussi exprimé un souhait similaire, d’avis qu’un tel bassin répondrait davantage à la demande, tant pour la natation récréative que pour desservir les clubs de natation. Il a aussi été soulevé que certaines villes plus petites que Longueuil, comme Brossard, sont dotées ou se doteront de telles installations.

Les représentants de la Ville ont affirmé que différents scénarios d’offres de services avaient été évalués. La proposition d’un bassin récréatif et d’un bassin de 10 couloirs de 25 mètres était l’option qui aurait le plus d’impact, en fonction de la disponibilité budgétaire de la Ville.

Xavier Léger déplore avoir l’impression que l’exercice ne servait qu’à valider des décisions déjà prises.

«Malheureusement, encore une fois, on constate que la consultation arrive alors qu’on est déjà bien avancé dans le processus de prise de décision, analyse M. Léger. Ce qui ressort en plus, c’est que les besoins semblent avoir déjà été identifiés par l’administration, mais sans avoir consulté préalablement les citoyens.»

«Dans ce contexte, on peut comprendre le scepticisme exprimé par plusieurs citoyens sur l’utilité réelle de l’exercice», a-t-il poursuivi.

Pourtant, la Ville avait affirmé en mai qu’une première consultation avait été préalablement effectuée auprès des organisations sportives.

Un nouveau projet, remanié à la lumière des recommandations des citoyens, devrait être présenté aux élus, croit Xavier Léger. Il demande aussi que l’ensemble des études et sondages qui ont servi à définir les besoins des citoyens soit déposé au conseil municipal.

«Une ville de la taille de Longueuil doit avoir l’ambition de se doter d’installations aquatiques de haut niveau dont les citoyens peuvent être fiers, estime M. Léger. On doit consulter les citoyens pour identifier les besoins afin d’élaborer le meilleur projet pour ensuite aller chercher le financement, notamment avec des subventions des autres gouvernements.»

Par ailleurs, le chef de l’opposition affirme avoir appris lors de la consultation que l’administration municipale avait envisagé différents scénarios avant de proposer le projet actuel.

«Depuis plusieurs mois, l’opposition officielle dénonce le fait que les élus sont mis devant des faits accomplis et qu’ils n’ont pas de réelles options dans l’élaboration des grands projets. Si différents scénarios ont effectivement été étudiés, comment se fait-il qu’ils n’aient pas été présentés préalablement aux membres des Commissions des Finances et des grands projets, ainsi qu’à ceux des Loisirs?»

Moins d’une trentaine de citoyens se sont déplacés à la consultation publique.

La période de consultation actuelle vise la conception du complexe, les aménagements et la programmation. Une deuxième vague de consultation, durant laquelle seront proposé des esquisses afin de déterminer l’architecture du complexe, doit avoir lieu à l’automne.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des