Confinement : soulagement et demandes du milieu scolaire

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Confinement : soulagement et demandes du milieu scolaire
(Photo : Depositphotos)

Le retour en classe des élèves du primaire, comme prévu le 11 janvier, a été bien accueilli par la Fédération des établissements d’enseignement privés. Les élèves du secondaire poursuivront les cours en ligne une semaine de plus, soit jusqu’au 18 janvier.

«Il est certain que nous avons très hâte d’accueillir nos élèves en personne. Bien que nous soyons en mesure d’assurer un enseignement virtuel de grande qualité, de la maternelle à la 5e secondaire, nous croyons qu’il est important pour les jeunes d’avoir une vie sociale et un contact en personne avec leurs enseignants», indique le président de la Fédération David Bowles, qui espère un retour en classe le plus rapidement possible.

La Fédération réitère sa demande que la pondération du premier bulletin de l’année soit revue à la baisse, afin de donner la chance aux élèves en difficulté de mieux consolider leurs acquis à la deuxième étape. «L’élève qui est en échec au premier bulletin risque de se décourager si, malgré tous ses efforts, il a peu de chance de réussir son année», explique M. Bowles.

Les écoles devraient avoir la flexibilité de prendre les décisions pour la réussite de leurs élèves, comme celle d’accueillir sur place les élèves plus vulnérables, croit la Fédération.

Le ministère de l’Éducation doit rapidement donner des balises concernant le contenu des épreuves ministérielles de fin d’année, demande aussi le regroupement.

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) insiste quant à elle sur la nécessité de prendre tous les moyens pour assurer la santé et la sécurité du personnel et des élèves.

«C’est bien beau d’assurer des masques pour tout le monde, mais les scientifiques ont démontré que le virus se transmet principalement par aérosols. Il est donc essentiel que le gouvernement prenne sans tarder des mesures pour connaître la situation de la qualité de l’air dans tous les établissements scolaires et pour l’améliorer, le cas échéant», souligne la présidente de la CSQ Sonia Éthier.

Une conférence de presse du ministre Roberge est attendue ce vendredi afin d’expliquer plus en détail les modalités de ce retour à l’école.

«J’espère que le ministre a tiré des leçons de la période de confinement du printemps dernier et qu’il aura un vrai plan pour que le personnel enseignant, professionnel et de soutien puisse poursuivre sa mission auprès des élèves et accompagner particulièrement ceux qui ont des difficultés», évoque Mme Éthier.

Tant le personnel de l’éducation, le personnel de la santé que les éducatrices travaillant dans les services éducatifs à la petite enfance doivent avoir accès à un nombre suffisant de masques N95, insiste-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires