Coronavirus et construction: un véritable casse-tête

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Coronavirus et construction: un véritable casse-tête
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La FTQ-Construction et le Conseil provincial (International) demandent au gouvernement du Québec de suspendre temporairement les chantiers en raison de la crise du coronavirus.

Les deux syndicats, qui représentent 67% des travailleurs de la construction, affirment que des mesures obligatoires et additionnelles doivent être mises en place et respectées pour assurer la sécurité et la santé des travailleurs.

«Cette suspension temporaire des activités permettra aux intervenants du milieu de revoir l’organisation du travail sur les chantiers de construction afin de s’assurer que les règles, mesures et normes sanitaires, d’hygiène et de santé et sécurité au travail soient en tout temps respectées, peut-on lire dans un communiqué conjoint des deux organisations. Il est évident que le revenu des travailleurs se doit d’être conservé pendant cette période de suspension des travaux.»

De son côté, si la CSN ne réclame pas pour l’instant de telles mesures, elle affirme qu’un climat de peur règne actuellement sur les chantiers, alors que des cas de travailleurs et de contremaîtres qui ne s’isolent pas sont rapportés.

«Avant même la crise de la COVID-19, certains chantiers ne disposaient d’aucune eau courante et d’aucun dispositif de nettoyage des mains, déplore le président de la CSN-Construction Pierre Brassard. Il serait essentiel que l’on renforce ces mesures pour éviter tout risque de contamination.»

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a d’ailleurs annoncé mardi la création d’un nouveau comité réunissant les organisations syndicales, les associations patronales et la Direction de la santé publique. Ce comité se réunira deux fois par semaine et aura le pouvoir de faire des recommandations dans le contexte de crise de la COVID-19.

Difficile pour l’instant d’estimer quel serait l’impact d’une suspension complète des activités de la construction sur les chantiers à travers la province. D’importants retards sont cependant fortement envisageables.

De son côté, l’Association de la construction du Québec (ACQ) a réitéré jeudi que les chantiers de construction au Québec demeuraient ouverts et que les obligations contractuelles étaient maintenues jusqu’à nouvel ordre.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
NlValeroe stcyrMichel LangloisSylvain St-jean Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sylvain St-jean
Guest
Sylvain St-jean

Le gouvernement veut diminuer le taux de cas covid-19 dans la province, il ne faut pas attendre que les travailleurs de la construction s’infectent ,avec le nombres de travailleurs actifs dans le domaine, je serais surpris qu’aucun travailleurs ,à l’heure où ont se parlent , ne soient pas infectés?N’attendons pas trois semaines avant de porter la décision du confinement de deux semaine des travailleurs . Gardons la santé de la construction , et l’économie ,avant qu’il soit trop tard.

Michel Langlois
Guest
Michel Langlois

PAS IMPORTANTS NOUS LES TRAVAILLEURS.BIEN PLUS IMPORTANT DE NE PAS PERTURBÉ L’ÉCONOMIE.

Valeroe stcyr
Guest
Valeroe stcyr

Ont doit fermer les chantier de construction…si il y a bien une place qu il ni a pas d hygiene c est ben la dedans….défois il ni a meme pas de toilette,les femmes de la construction doivent uriner dans des verres de tim hortons ….et ont se lavent les mains comment?

Nl
Guest
Nl

Eux travaillent seuls ? Aucun contact avec d’autres personnes ?