Courrier du lecteur: Aberration

Courrier du lecteur: Aberration

Dans une période où les taxes n’en finissent plus de hausser! Dans une période de croissance industrielle et manufacturière! Dans une période où la population grandit!

Voilà que sur le chemin du Tremblay, nous avons investi plus de 7 M$ non pas pour améliorer la situation, mais plutôt pour avoir un meilleur coup d’œil et faire plaisir aux cyclistes et paysagistes.

Il est vrai que les cyclistes vont payer une grande part de ces 7 M$ par les taxes qu’ils vont payer sur l’essence et les plaques de la SAAQ.

En partant du côté ouest ou est, on est à quatre voies; la nouvelle partie est à deux voies. Pourquoi cette différence?

Une piste cyclable large, un terre-plein avec fleurs, gazon et arbustes.

De plus, je ne comprends pas que cette nouvelle partie soit construite comme si nous nous trouvions dans un jeu de montagnes russes. Surtout sur le côté est.

Le résultat d’un tel gaspillage est qu’à tous les jours, nous créons des files longues de véhicules entre les deux tronçons à quatre voies.

De plus, ce secteur bouge avec de nouvelles constructions, une résidence et CHSLD, des commerces avec des mouvements importants de véhicules.

On a même installé des feux de circulation, comme pour agrémenter le décor. Encore là, c’est certain que ces lumières étaient nécessaires pour favoriser les sorties et entrées des nouvelles constructions.

S’agit-il d’une forme d’étranglement pour la circulation? Si tel est le cas, beaucoup d’autres outils existent pour contrôler ceux qui seraient porter à exagérer dans la vitesse. Des radars fixes, des feux de circulation (il y en a déjà), la présence de la police à des moments aléatoires.

Finalement, je m’interroge vraiment sur où se prennent les décisions d’un tel design. Par des gens qui ne connaissent pas la réalité du secteur, qui veulent faire plaisir à des paysagistes, à des écolos? La question est posée!

Gaston Huard

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des