Actualités

DASH-L revoit le processus de nomination de ses administrateurs

mercredi le 19 décembre 2018
Modifié à 10 h 46 min le 19 décembre 2018
Par Ali Dostie
ADMINISTRATION. Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) a procédé à une refonte de sa réglementation, afin d’offrir plus de stabilité au conseil d’administration. Dorénavant, neuf entités de nominations membres nommeront les 11 administrateurs. Selon les nouveaux règlements généraux adoptés par les membres de DASH-L lors de l’assemblée générale annuelle du 14 décembre, le conseil municipal de Longueuil nommera trois des 11 administrateurs. Les huit autres entités nommeront chacune un administrateur. Les mandats de deux ans seront renouvelables indéfiniment, si les entités de nomination en décident ainsi à la fin du mandat. Les mandats de six administrateurs, dont les trois nommés par le conseil municipal, viendront à échéance aux années paires; les cinq autres, aux années impaires. Ce changement assure une certaine stabilité au sein du C.A. de DASH-L, afin d’éviter une situation où tout le C.A. pourrait être modifié d’un coup. Auparavant, c’est le conseil municipal qui nommait les membres. L’organisme fait valoir qu’il y aura ainsi une plus grande continuité et une mémoire de corporation. Rassurer les investisseurs Selon DASH-L, les nouveaux règlements visent à rassurer les entreprises intéressées à investir à l’aéroport. «Plusieurs entreprises cognent à notre porte, mais n’étaient pas à l’aise avec le risque rattaché à la gouvernance de l’aéroport», mentionne le président de DASH-L Charles Vaillancourt par voie de communiqué. En avril, M. Vaillancourt avait acheminé une lettre aux élus de Longueuil, dans laquelle il affirmait que «dans au moins trois dossiers, les investisseurs potentiels se sont enquis de la gouvernance de l’aéroport et ont manifesté de grandes inquiétudes quant aux règles de nomination des administrateurs de DASH-L, qui permettent que tous les membres du C.A. puissent être remplacés à tout moment selon les humeurs du conseil de ville». D’ailleurs, en avril, les membres du C.A. de DASH-L avaient apporté une modification aux règles internes afin de pouvoir prolonger leur mandat jusqu’au 31 décembre 2019, mandat qui avait pris fin en février 2018. Dans un vote divisant les élus de Longueuil, le conseil municipal avait nommé les membres du C.A. pour des mandats d’un et deux ans, à la suggestion de l’opposition. Le comité sur le climat sonore là pour rester Les administrateurs ont profité de la modification des règlements généraux pour assurer la pérennité du comité sur le climat sonore. «Par souci de continuité et de transparence, le comité sur le climat sonore a été inclus dans les règlements généraux afin de s'assurer que les travaux ayant pour but premier de protéger la collectivité puissent se poursuivre», mentionne la vice-présidente Nathalie Boisclair, aussi présidente de l’arr. de Saint-Hubert. La mairesse Sylvie Parent est d’avis que ces décisions «sauront certainement solidifier l’organisation afin de permettre à plus de transporteurs d’offrir leurs services en partance de notre territoire».

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous