Actualités

De La Prairie à Kegaska sans une goutte d’essence

samedi le 31 juillet 2021
Modifié à 0 h 00 min le 29 juillet 2021
Par

Ghislain Lejeune et sa moto à la fin de la route 138 (Photo : Catherine Morin, Initiative de journalisme local)

Le 19 juillet dernier, Ghislain Lejeune arrivait au terme d’un périple de 1300 kilomètres entre la Prairie et Kegaska en moto Harley-Davidson Livewire 2020 entièrement électrique.

Par Catherine Morin, Initiative de journalisme local

Ce trajet atypique qui ne laissa aucune trace d’émission carbone lui fut rendu possible grâce aux bornes de rechargement énergétique du circuit électrique du Québec. 

À raison de 4 pauses par jour pour une moyenne de 450 kilomètres par journée de route, M. Lejeune est parvenu au bout de son objectif après 8 jours de voyagement. 

Grace au planificateur de trajets conçu spécifiquement à l’intention des conducteurs québécois de véhicules électriques, M. Lejeune a pu se créer un itinéraire personnalisé et fiable. Une priorité lors d’un voyage sur une route comme celle de la 138 : « C’est sûr qu’il faut planifier les recharges, planifier les bornes, mais je dois dire que j’ai eu moins de difficulté à planifier les recharges que de planifier l’hébergement en ce moment sur la côte-nord. » rapporte-t-il en entrevue à ICI Côte-Nord.

 Alors que la saison touristique bat actuellement son plein sur la Côte-Nord, M. Lejeune voit en ces arrêts obligatoires l’occasion de manger et de prendre des pauses sur la route. Également propriétaire d’un véhicule électrique depuis 5 ans, le motocycliste se dit habitué d’adapter ses déplacements en fonction de ces bornes de recharges. 

Le déploiement de l’infrastructure du circuit électrique sur le réseau routier du Québec fait partie du paysage routier québécois depuis 2012. Il permet à de plus en plus de routards de se déplacer sur les routes du Québec sans utiliser d’essence. En Minganie, on trouve actuellement plusieurs bornes de recharges entre Sept-Îles et Natashquan qui permettent d’alimenter les véhicules électriques qui empruntent la route pour se rendre jusqu’à Kegaska.  3 bornes sont ainsi installées à Baie-Joan-Beetz, 1 à Aguanish et 2 sont aussi disponibles à Natashquan. 

Les distances entre celles-ci sont suffisamment rapprochées pour qu’un véhicule avec une autonomie de 150 kilomètres comme celui de M. Lejeune se rende à destination.

 « C’est sûr qu’il y a beaucoup de monde qui aiment le bruit, qui aiment le moteur, mais les mentalités vont changer. Pour moi c’est indispensable, on doit tous migrer vers l’électrique. » indique M.Lejeune au cours de la même entrevue. La mise en place de ces bornes s’inscrit parfaitement dans la transition énergétique souhaitée dans la politique énergétique de 2030 ainsi que le Plan d’Électrification des transports de notre gouvernement.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous