Actualités
Politique

De nouveaux budgets pour lutter contre la pauvreté

le mardi 31 janvier 2023
Modifié à 16 h 48 min le 30 janvier 2023
Par Mario Pitre

mpitre@gravitemedia.com

La ministre responsable de la Solidarité sociale et de l'Action communautaire, Chantal Rouleau, a notamment salué la contribution des acteurs du milieu communautaire à la réussite du Plan d’action. (Photo- Mario Pitre)

De passage à Salaberry-de-Valleyfield le lundi 30 janvier, la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l'Action communautaire, Chantal Rouleau, a annoncé l’octroi d’un montant de 2,3 M$ pour soutenir le travail de concertation des organismes qui contribuent à la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Ces sommes sont réparties parmi les 21 organismes mandataires des Alliances pour la solidarité dans toutes les régions du Québec. En Montérégie, c’est 210 000 $ qui est accordé et divisé en parts également en Montérégie Ouest, Centre et Est, a indiqué le député de Beauharnois, Claude Reid.

Du même coup, la ministre entreprenait une tournée des régions du Québec visant à échanger avec les acteurs locaux sur les différents enjeux touchant la pauvreté et l’exclusion sociale. Une occasion, a expliqué Mme Rouleau, de dresser le bilan des 20 années suivant l’adoption de la Loi sur la Lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale.

Les sommes accordées et la tournée menée au cours des prochains mois dresseront la table pour un nouveau Plan d'action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale. La version 2017-2023 de ce Plan d’action a permis l’injection de quelque 270 M$ du gouvernement et des communautés dans la réalisation de près de 2600 projets, a rappelé l’adjointe parlementaire de la ministre et députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

Cette annonce a été bien accueillie par le milieu communautaire. Le président de la Table nationale des Corporations de développement communautaire, Sébastien Guernon, estime que cela permettra de prolonger des projets collectifs visant à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale et espère que cette période de prolongation puisse aussi permettre l'évaluation des structures afin de revoir et de bonifier les mécanismes avant leur renouvellement s'il y a lieu.

Localement, la présidente de la CDC de Beauharnois-Salaberry, Édith Gariépy, voit les sommes accordées comme une belle transition vers le prochain Plan et l’opportunité de mettre en place de nouveaux projets.

Déjà, les sommes versées dans le Plan d’action qui se termine au 31 mars prochain ont contribué notamment au projet d’aide aux devoirs de la Maison de la jeunesse 12-17 de Valleyfield, et d’autres projets mis en place au Carrefour Jeunesse Emploi à Moisson Sud-Ouest et chez Pacte de rue, entre autres.

Dernières nouvelles