Défi des générations contre le cancer: Michel Louvain, un porte-parole de coeur

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Défi des générations contre le cancer: Michel Louvain, un porte-parole de coeur
Michel Louvain, lors du Défi des générations contre le cancer 2018 (Photo : Gracieuseté)

Le 29 septembre 2018 est une journée que Michel Louvain n’oubliera pas. Le porte-parole de la Fondation de l’hôpital Charles-LeMoyne marchait au Défi des générations contre le cancer, lui qui n’avait jamais pris part à une semblable activité sportive caritative.

«J’en ai fait des radiothons, des téléthons, mais des rallyes ou des marchotons comme ça, je n’avais jamais fait ça de ma vie!» lance le chanteur en entrevue.

Il avait parcouru le 1 km en compagnie du député Gaétan Barrette, à ce moment ministre de la Santé. Un moment tellement agréable qu’il aurait été prêt à continuer bien plus longtemps encore.

Il retient aussi l’ambiance chaleureuse de cette journée.

«Ça m’a impressionné de voir un mélange de personnes de tous les âges, et de voir des jeunes de 13, 15 ou 25 ans. Quand on m’a présenté, je me suis dit qu’ils ne devaient pas savoir qui je suis. Ben calvinsse, l’accueil a été bon!» relate-t-il en riant.

Un engagement professionnel de dernière minute l’empêchera de participer au Défi cette année, le 28 septembre, mais «je vais tout faire pour y être l’an prochain», assure-t-il.

«C’est chez moi»

Michel Louvain se dit très honoré d’avoir été approché par la Fondation de l’hôpital pour devenir l’un de ses porte-paroles, il y a un peu plus d’un an.

Depuis, son implication – tout comme l’immense photo de lui apposée sur un mur de l’hôpital – n’est pas passée inaperçue.

M. Louvain a partagé avec le journal un extrait d’un témoignage écrit qu’il a reçu d’une femme qui accompagnait son mari à l’hôpital pour des traitements de chimiothérapie. Elle lui racontait à quel point sa photo créait une «présence rassurante». «Votre photo m’apaise instantanément. Vous dégagez un bien-être tranquille», lit le chanteur.

«Ça fait chaud au coeur!» reconnait-il

Résident de la Rive-Sud depuis 17 ans, il était naturel pour lui de poser ce geste pour cet hôpital.

«C’est dans mon coin, c’est chez moi. C’est ici que je vais mourir!, s’exclame-t-il. Je n’ai pas le goût d’aller à Montréal et de traverser le pont. Pour moi, c’est la jungle!»

Il raconte aussi comment une amie qui avait dû être hospitalisée pendant plusieurs semaines y avait reçu de bons soins.  «On l’a toujours appelée « notre princesse »… et là-bas, elle disait qu’elle était traitée comme une reine!»

Garder la forme et s’évader

Son implication auprès de la Fondation est aussi une façon de dire merci à la société, de redonner, signifie-t-il modestement, se considérant choyé d’être en santé.

Adepte de vélo (qui lui permet de «s’évader plus loin» que la marche), Michel Louvain profite de ses ballades pour mémoriser et répéter les paroles des 23 chansons de son spectacle.

«Si les gens me voient parler tout seul, ils doivent se dire « Il est fou! »», rigole-t-il.

Le chanteur adore faire des ballades sur la piste cyclable le long du fleuve, que ce soit jusqu’à Sainte-Catherine, ou même à Boucherville, où il se rend chez des amis.

«Je peux partir trois heures en vélo. C’est apaisant, tu y vas à ton rythme, tu peux prendre une pause à la marina. C’est mon évasion!»

À 82 ans, Michel Louvain se fait un devoir de demeurer actif, alors qu’il monte encore sur scène plusieurs fois par année – des supplémentaires sont déjà prévues au Casino de Montréal en 2021! Décidément, rien ne l’arrête.

Le Défi des générations contre le cancer se tiendra le 28 septembre, au parc Poly-aréna de Brossard. Les fonds recueillis sont remis au Centre intégré de cancérologie de la Montérégie.

Rens.: fhclm.ca/activite/defi-des-generations-contre-le-cancer

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des