Défi sportif Altergo:Basketball en fauteuil roulant et sensibilisation

Défi sportif Altergo:Basketball en fauteuil roulant et sensibilisation
Le Défi sport Altergo aura lieu du 1er au 3 mai au Centre sportif Édouard-Montpetit.

ÉDOUARD-MONTPETIT. Plus de 200 athlètes ayant une limitation fonctionnelle, de l’élite et de la relève, prendront d’assaut le Centre sportif Édouard-Montpetit, dans le cadre du Défi sportif Altergo. Ces athlètes, d’un peu partout au Canada, participeront au tournoi provincial de basketball en fauteuil roulant qui aura lieu du 1er au 3 mai.

Le Défi sportif Altergo est un évènement international qui rassemblera plus de 5000 athlètes en provenance d’une vingtaine de pays pour cette 32e édition. Parmi les sept sites de compétitions, deux ont été choisis sur la Rive-Sud, soit le Centre sportif Édouard-Montpetit et le Centre Gilles-Chabot à Boucherville.

«Chaque année, nous avons de nouvelles compétitions qui s’ajoutent et nous augmentons le nombre d’athlètes, donc, nécessairement, le nombre de sites de compétitions», explique l’agente de communication du Défi sportif, Marie Le Chêne.

De 720 à plus de 5000 athlètes

Cette initiative, signée Monique Lefebvre, et mise en place en 1984, est passée de 720 à plus de 5000 athlètes. Née de parents handicapés, la fondatrice souhaitait changer la perception sociale à l’égard des personnes ayant une limitation fonctionnelle. Pour réaliser son souhait, elle a rapidement compris qu’elle devait mettre de l’avant les capacités et les talents des personnes ayant une limitation fonctionnelle.

«Son père a toujours été très sportif et elle voyait que les personnes avaient un regard différent quand il le voyait faire du sport. C’est comme ça qu’elle a eu l’idée d’organiser le Défi sportif, ajoute Mme Le Chêne. L’objectif est de réduire les barrières qu’ont les personnes handicapées pour pratiquer des loisirs et des sports.»

Une nouvelle expérience longueuilloise

Cette année, le Défi sportif Altergo accueillera un tournoi de trois équipes de basketball régulier du Réseau du Sport Étudiant du Québec (RSEQ) qui sera intégré à l’horaire du basketball en fauteuil roulant, une première dans l’histoire de l’évènement.

«Nous voulions faire un essai cette année! C’est l’occasion pour tous les jeunes qui vont participer aux compétitions régulières de voir en parallèle d’autres jeunes qui font des compétitions malgré un handicap. C’est une opportunité de sensibiliser les jeunes aux sports adaptés», conclut Mme Le Chêne.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires