DEL : 1 M$ de plus pour venir en aide aux entreprises de l’agglomération

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
DEL : 1 M$ de plus pour venir en aide aux entreprises de l’agglomération
Therio Innovation, une entreprise de Longueuil qui fabrique des structures en métal pour le secteur événementiel, a bénéficié du Programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME). (Photo : Gracieuseté)

La ministre du Développement économique du Canada Mélanie Joly a annoncé l’octroi d’une somme supplémentaire de 1 055 000$ à Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL) afin de soutenir les entreprises du territoire secouées par la pandémie.

Cet octroi se traduira par une somme de 555 000$ en subventions et en accompagnement d’affaires et une de 500 000$ pour de l’accompagnement visant à accélérer le virage numérique des entreprises.

«Notre objectif est d’être avec vous, de répondre présent, a lancé Mélanie Joly aux entrepreneurs de l’agglomération, lors d’une conférence de presse virtuelle pour annoncer cette nouvelle aide financière, le 15 octobre. On l’a été pendant la première vague, on l’est toujours et on le sera dans le futur.»

«On est là avec eux et pour eux, a ajouté la députée de Longueuil–Charles-LeMoyne Sherry Romanado. Ces sommes vont permettre à nos entreprises de croître ou de maintenir leurs activités.»

À l’écoute des entrepreneurs

C’est afin de s’assurer de répondre adéquatement aux besoins des entreprises locales qu’Ottawa a choisi de confier la gestion de cette aide financière à DEL.

«On doit agir un peu comme un phare dans la nuit et offrir notre expertise, a affirmé Mélanie Joly. Pour ce faire, le gouvernement s’est associé aux meilleures organisations sur le terrain, comme DEL à Longueuil.»

Pour la directrice générale de DEL Julie Éthier, ces nouvelles sommes viendront répondre de façon concrète à plusieurs enjeux sur le territoire.

«D’un côté, on va aider les entreprises avec de nouveaux services d’accompagnement et de l’autre, on va les faire plonger dans le futur en accélérant leur virage numérique.»

«Je suis convaincue que nos entreprises sont de plus en plus conscientes de l’importance de moderniser leurs façons de faire», a ajouté la députée de Brossard–Saint-Lambert Alexandra Mendès, qui se réjouit que DEL puisse les accompagner dans ce virage.

Précisant que 150 entreprises ont déjà bénéficié des nouveaux programmes d’aide au cours des dernières semaines, Julie Éthier estime que ce sont entre 300 et 400 entreprises qui pourront être soutenues d’ici au 31 mars, incluant des organismes à but non lucratif, des entreprises d’économie sociale et des commerces de détails.

8,5 M$ pour la relance

Au total, ce sont 8,5 M$ dont dispose DEL pour aider la relance des entreprises sur son territoire.

En plus de l’aide de plus de 1 M$ annoncée le 15 octobre, on parle de 4 M$ en prêts et en pardons de prêts via le programme Aide d’urgence aux PME (PAUPME) et le nouveau volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM); 2,5 M$ en prêts via les Fonds locaux d’investissement (FLI/FLS); et 1 M$ en subventions par le biais d’appels de projets variés.

«La plupart des entreprises sont prêtes à la relance et sont intéressées à participer à des projets qui vont les aider, soutient la directrice générale de DEL. Mais plusieurs sont surendettées et sont toujours en manque de liquidités.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires