Des copeaux de bois remplacent désormais le sable au parc Asselin

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Des copeaux de bois remplacent désormais le sable au parc Asselin
(Photo : Gracieuseté)

Après de nombreuses plaintes de citoyens du quartier et après que le conseiller Benoît L’Écuyer ait sonné l’alarme en août dernier à propos de la présence de guêpes au parc Asselin, le sable entourant les modules de jeux a finalement été remplacé par des copeaux de bois cette semaine.

«Ça va plus que bien, lance d’entrée de jeu le conseiller du district Boisé-Du Tremblay, en entrevue au Courrier du Sud le 18 septembre. Je suis allé voir les travaux sur place et ils ont été très bien exécutés», se réjouit-il.

Nombreuses plaintes

En août, le conseiller expliquait au journal que les familles du quartier ne pouvaient pas profiter du parc Asselin en raison de la présence des guêpes de sable. Un dossier qui traînait selon lui depuis 2012.

«Il y a environ deux ans, la plupart des parcs de la Ville ont été refaits en copeaux, mais pas le parc Asselin, déplorait le conseiller. Ç’aurait même dû être fait quand le parc a été rénové, il y a quelques années.»

Des propos appuyés par un résident du secteur, Félix Cauchy-Charest, pour qui le dossier était «une belle illustration du manque de vision de la Ville pour la vie de quartier à Longueuil».

La Ville de Longueuil assurait de son côté le journal qu’elle surveillait la situation des guêpes fouisseuses au parc Asselin de près et indiquait que des travaux de réfection du parc étaient prévus en 2022.

Benoît L’Écuyer s’est fait un plaisir de retirer l’affiche avisant de la présence de guêpes de sable au parc Asselin. (Photo: Gracieuseté)

Victoire pour le quartier

Benoît L’Écuyer a profité du tour de table des élus, lors de l’assemblée du conseil du 15 septembre, pour annoncer «une bonne et une mauvaise nouvelle».

«La bonne nouvelle est qu’après plusieurs années de requêtes et de plaintes, le sable du parc Asselin a finalement été remplacé par des copeaux de bois. La mauvaise nouvelle c’est que ça aura pris mon intervention et celle d’une journaliste et de son média pour faire bouger les choses.»

«On parle souvent de l’importance des médias locaux, et cette importance, elle vient d’être prouvée encore une fois dans ce dossier», a-t-il ajouté au Courrier du Sud.

Parc Arcand plutôt qu’Asselin

Lors de l’assemblée du conseil, Benoît L’Écuyer a également souligné que selon lui, les modules de jeux du parc Asselin n’ont pas à être remplacés en 2022, comme le prévoit la Ville.

«Les modules du parc Asselin ne sont pas à changer, étant encore bons pour plusieurs années. Par contre, au parc Arcand, certains modules sont arrivés à leur fin de vie utile. Les deux parcs étant situés sur la même rue, je pense qu’il y a eu confusion au niveau des enveloppes budgétaires», a-t-il souligné.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires