Des femmes en Art

Des femmes en Art
(Photo : Gracieuseté)

En ce mois de la femme, nous attirons votre attention sur les femmes artistes. Saviez-vous que dans les secteurs liés à la création professionnelle, les grands artistes en arts visuels, chorégraphes ou metteurs en scène sont, dans l’imaginaire collectif, principalement des hommes ?

Des études en sociologie de l’art ont révélé que les manières de faire, qu’il s’agisse des rapports sociaux extérieurs au milieu de l’art ou propres à celui-ci, entrainent des difficultés pour la carrière des femmes artistes. Bien que ces dernières innovent et s’approprient des espaces artistiques nouveaux, leurs chances de poursuivre leur carrière dans cet univers et d’y atteindre une reconnaissance restent inférieures à celles de leurs collègues masculins.

La sociologue de l’art Marie Buscato (La sociologie de l’Art, 2015/1-2; OPuS 23& 24) explique ce phénomène par l’importance des réseaux de relations qui tendent à privilégier les hommes par rapport aux femmes dans la construction d’une carrière. Les femmes s’insèrent moins bien dans les réseaux sociaux propres au monde de l’art et sont ainsi moins sollicitées pour jouer, publier et exposer, et sont moins bien informées que leurs collègues masculins pour s’y orienter de manière efficace.

Par ailleurs, il apparait que les stéréotypes associés aux femmes artistes, propagés par les différents acteurs du milieu des arts, mésestiment le plus souvent leurs capacités professionnelles et leur valeur artistique. De plus, selon Marie Buscato, dans leur façon de sociabiliser, les femmes ne montrent pas les mêmes intérêts et habitudes que les hommes. Ces derniers tendent ainsi à construire un «entre-soi masculin» discriminatoire.

Par conséquent, les femmes développeraient des liens sociaux moins efficaces, tant pour trouver du travail, des ressources, du temps créatif que pour réaliser des œuvres de manière collective ou pour voir leur art valorisé par les acteurs-clés du milieu.

Qu’à cela ne tienne, il semble que le monde des arts se féminise, et que de plus en plus de femmes atteignent à la reconnaissance au cinéma, en arts visuels ou en musique. Les réseaux de relations construits à l’école, dans la famille ou grâce à un mentor semblent expliquer cette évolution qui, sans changer l’ordre social masculin, l’ébranle et ouvre la voie à de nouveaux équilibres dans l’avenir.

Louise Séguin, Conseil des arts de Longueuil

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des