Des imprimeurs à l’origine de la fête du Travail

Par Mario Pitre
Des imprimeurs à l’origine de la fête du Travail
La fête du Travail a longtemps donné lieu à un défilé dans les rues de Toronto, comme celui-ci en 1900. (Photo : L'Encyclopédie canadienne- Archives Ville de Toronto)

Instaurée officiellement en 1894 par le gouvernement du Canada, la Fête du Travail trouve ses origines dans un mouvement de grève entrepris 25 ans plus tôt, en 1869, à Hamilton, puis à Toronto, par le syndicat du Toronto Typographical Union (Union des typographes de Toronto).

Cette année-là, ce syndicat faisait signer à ses membres une pétition visant à réduire leur semaine de travail à 58 heures, « se plaçant ainsi parmi les premiers groupes à lutter pour une réduction du temps de travail dans le monde industrialisé », peut-on lire sur le site de l’Encyclopédie canadienne.

Devant l’intransigeance des imprimeurs qui les employaient, qui qualifiaient cette demande de « sotte, absurde et abusive », cette mesure allait mener à une grève des imprimeurs le 25 mars 1872; puis, le 15 avril suivant, à un défilé de 10 000 travailleurs dans les rues de la Ville Reine.

L’employeur Georges Brown, du Globe, réplique en embauchant des briseurs de grève, s’appuyant sur la législation canadienne qui considère toujours l’action syndicale comme une infraction criminelle.

Toutefois, puisque Brown est reconnu comme un libéral, le premier ministre conservateur John A. Macdonald flaire l’impopularité que suscite l’intervention de son adversaire et fait adopter le 14 juin la Loi sur les syndicats ouvriers, qui légalise et protège l’activité syndicale.

«Le geste de Macdonald non seulement gêne George Brown, son rival, mais lui vaut aussi l’appui durable de la classe ouvrière. »

Les manifestations en faveur du Mouvement pour une journée de travail de neuf heures et la grève des imprimeurs ont donné lieu à une célébration annuelle. Durant les années 1880, la pression augmente au Canada en faveur d’une fête nationale du travail.

Le 23 juillet 1894, le gouvernement du premier ministre John Thompson promulgue une loi officialisant la fête du Travail.

Aujourd’hui, la fête du Travail est également associée à la rentrée des classes, au temps des pommes, voire… aux ventes de garage.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des