Actualités

Des murales apaisent des patients atteints d’Alzheimer

mardi le 23 juillet 2019
Modifié à 7 h 01 min le 23 juillet 2019
Par Hélène Gingras
Grâce à un don de 15 000$ de la Fondation La capitale, la Fondation Anna-Laberge a fait installer des murales trompe-l’œil dans l’unité protégée du Centre d’hébergement de La Prairie afin d’améliorer la qualité de vie des patients. Cette unité accueille 22 résidents atteints de troubles neurocognitifs ceux comme de la maladie d’Alzheimer. Les murales, constituées de différentes images, permettent notamment de camoufler les portes d’ascenseur et de sortie de l’unité, ce qui diminue entre autres les tentatives de fugues et les interventions du personnel pour les contrer. «Les résidents de cette unité étaient naturellement attirés vers les portes sécurisées, ce qui pouvait créer de l’anxiété et de la frustration. Grâce aux murales, on les sent maintenant beaucoup plus calmes», affirme Yves Massé, président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSMO).
«La transformation est à couper le souffle!» -La Fondation Anna-Laberge
Le projet «Déjouer l’errance» a ainsi permis d’améliorer la sécurité des patients, d’embellir leur milieu de vie et de travail du personnel, en plus d’être rassurant pour les familles. Les murales trompe-l’œil ont été réalisées par l’entreprise Numerart. La Fondation Anna-Laberge remercie de manière particulière la Fondation La capitale pour avoir rendu «ce projet de cœur» possible.
Les murales égayent aussi l’unité.
 
Les murales ont été réalisées par l’entreprise Numerat.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous