Deux jours pour mieux s’approprier le patrimoine religieux

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Deux jours pour mieux s’approprier le patrimoine religieux
(Photo : Le Courrier du Sud - Geneviève Michaud)

Désertés depuis le début de la pandémie, la plupart des lieux de culte de la province ont recommencé à accueillir les fidèles en juillet. Les Journées du patrimoine religieux qui se tiendront les 12 et 13 septembre arrivent donc à point pour ces organisations malmenées par la COVID-19.

«L’impact de la pandémie a été majeur pour les lieux de culte, lance d’entrée de jeu le président de l’Association du tourisme religieux et spirituel du Québec et président des Sanctuaires du fleuve Michel Couturier, en entrevue au Courrier du Sud. Pas de quête, pas de mariages, pas de funérailles, pas de dime, ça veut dire pas de revenus. À cette date-ci, on parle d’environ 20% des recettes par rapport à l’an dernier. C’est énorme! Heureusement, on a pu compter sur le diocèse pour avancer des fonds minimaux.»

Tourisme au ralenti

Alors qu’ils fermaient leurs portes aux fidèles, les lieux de culte ont également dû suspendre les visites touristiques.

«Le tourisme religieux et spirituel est la forme de tourisme la plus ancienne, rappelle Michel Couturier. Selon les statistiques, 17% des touristes qui visitent Montréal veulent voir un site religieux. Et de ces visiteurs, 39% arrivent normalement d’une autre province ou d’ailleurs dans le monde.»

La fermeture des frontières continue donc de faire mal aux sites religieux. Aux Sanctuaires du Fleuve, un circuit de cinq lieux patrimoniaux sur la Rive-Sud, dont seulement deux ont rouvert leurs portes pour l’instant, la fréquentation est d’environ 15 à 20% de ce qu’elle était avant la pandémie.

La moyenne d’âge élevée des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, la population autochtone à risque et l’absence de personnel étudiant embauché pour l’été signifient en effet que le Centre Marie-Rose de Longueuil, le Sanctuaire Sainte-Kateri-Tekakwitha de Kahnawake et l’église Sainte-Famille de Boucherville ne sont pas ouverts aux touristes. L’église de Boucherville a bel et bien rouvert ses portes en juillet, mais strictement pour des événements religieux.

31 sites à visiter en Montérégie

Heureusement, un certain regain d’intérêt pour le patrimoine religieux se fait sentir chez la population locale.

«Selon un sondage mené cet été par Événements Attractions Québec quant aux intentions de voyage des Québécois, 22% planifiaient visiter un site religieux, cet été ou à un autre moment pendant l’année, se réjouit Michel Couturier. Les Journées du patrimoine religieux tombent donc au bon moment.»

Tenu pour la première fois à l’échelle du Québec, en cette année du 25e anniversaire du Conseil du patrimoine religieux du Québec, cet événement originalement circonscrit à Montréal vise à fournir aux Québécois une opportunité de s’approprier leur patrimoine religieux et de mieux connaître et apprécier ses multiples caractéristiques artistiques, historiques et architecturales.

«Un total de 138 sites pourront être visités gratuitement dans 85 municipalités de la province. Et avec 31 sites, la Montérégie se place au premier rang, devant Montréal et Québec, souligne avec fierté M. Couturier. On sent qu’il y a un intérêt.»

Dans les circonstances, certains sites ont opté pour des visites extérieures. Les visites intérieures, qu’elles soient libres ou guidées, se tiendront évidemment dans le respect des mesures sanitaires, dont le port du couvre-visage obligatoire pour toutes les personnes de 10 ans et plus.

Une nouveauté à Longueuil

Michel Couturier parle avec enthousiasme d’une nouveauté offerte dès cette année à Longueuil: la visite historique et patrimoniale du cimetière Saint-Antoine.

«Ce projet monté par la Société historique et culturelle du Marigot et la Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue est un beau parcours guidé du cimetière qui sera implanté de façon permanente dès l’an prochain.»

La plupart des gens l’ignorent lorsqu’ils le longent en circulant sur le chemin de Chambly, mais le cimetière Saint-Antoine regorge d’histoire et est le dernier lieu de repos de plusieurs grands noms. «Des premiers colons aux membres de la famille Pratt et à Jean Béliveau, en passant par Paul Rose», énumère entre autres M. Couturier.

Les lieux à visiter en Montérégie

  • Basilique Sainte-Anne de Varennes
  • Basilique-cathédrale Sainte-Cécile, Salaberry-de-Valleyfield
  • Cathédrale Saint-Hyacinthe-le-Confesseur, Saint-Hyacinthe
  • Cathédrale Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Cimetière Saint-Antoine, Longueuil
  • Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue, Longueuil
  • Maison de la culture Eulalie-Durocher, Saint-Antoine-sur-Richelieu
  • Maison de la culture de Saint-Roch-de-Richelieu
  • Manoir D’Youville, Châteauguay
  • Sanctuaire Sainte-Marguerite-d’Youville, Varennes
  • Église Christ Church, Sorel-Tracy
  • Église La Nativité de la Sainte-Vierge, La Prairie
  • Église Saint Augustine of Canterbury, Saint-Bruno-de-Montarville
  • Église Saint-Antoine-de-Padoue, Saint-Antoine-sur-Richelieu
  • Église Saint-Basile, Saint-Basile-le-Grand
  • Église Saint-Charles-sur-Richelieu
  • Église Saint-Denis, Saint-Denis-sur-Richelieu
  • Église Saint-Isidore
  • Église Saint-Jean-Baptiste
  • Église Saint-Luke, Waterloo
  • Église Saint-Marc, Saint-Marc-sur-Richelieu
  • Église Saint-Matthieu, Belœil
  • Église Saint-Roch, Saint-Roch-de-Richelieu
  • Église Saint-Romuald de Farnham
  • Église Saint-Rémi
  • Église Saint-Timothée, Salaberry-de-Valleyfield
  • Église Saint-Éphrem, Upton
  • Église Sainte-Famille, Granby
  • Église Sainte-Jeanne-de-Chantal et site patrimonial, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot
  • Église Sainte-Marguerite-de-Blairfindie et presbytère, Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Église de Saint-Anicet

Pour connaître l’ensemble de la programmation des Journées du patrimoine religieux, visitez le journeesdupatrimoinereligieux.ca.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des