Déversement d’huile usée dans un fossé

Par Mario Pitre
Déversement d’huile usée dans un fossé
(Photo : Gracieuseté)

Une fois de plus, le secteur situé rue Victoria Est sert de poubelle à ciel ouvert pour des individus insoucieux de l’environnement. Cette fois, ce sont des huiles usées qui ont été déversées illégalement dans un fossé.

Dans un communiqué publié mardi, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield dénonce ce déversement illégal. «De l’huile usée de véhicule, des pneus et d’autres rebuts ont été constatés récemment par des employés de la Ville. Ce comportement, irresponsable et inapproprié, aura coûté près de 6000 $ à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pour sa gestion, et ce, sans compter le temps des employés municipaux mobilisés», peut-on apprendre.

Selon la Ville, le pompage et le traitement des eaux huileuses ont été effectués rapidement afin de décontaminer la zone touchée. Pourtant, cette opération aurait pu être évitée, si le citoyen avait déposé ses matières et rebuts à l’Écocentre. « Il n’y a aucune raison valable d’aller déverser des huiles usées ou d’autres types de déchets dans la nature, alors que le contrevenant aurait pu se rendre à deux pas de là, à l’Écocentre, et s’en départir gratuitement. Cette incivilité a un coût économique et environnemental énorme, en plus de contaminer le sol jusqu’à l’intervention des spécialistes », déplore David Funk, technicien en environnement au Service de l’environnement et des travaux publics.

D’autant plus que les Campivallensiens n’ont aucun frais à débourser pour la plupart des dépôts à l’Écocentre. Les huiles usées, les appareils électroniques et réfrigérants, les pneus et les piles figurent parmi les biens acceptés dans ce bâtiment municipal, et ce sans aucun coût pour les citoyens. Les frais de gestion environnementale (Écofrais) déboursés lors de l’achat de ces produits financent leur saine gestion en fin de vie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des