Dézonage de terres agricoles: Catherine Fournier satisfaite du refus du gouvernement

Dézonage de terres agricoles: Catherine Fournier satisfaite du refus du gouvernement
Le députée Catherine Fournier (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La députée de Marie-Victorin Catherine Fournier s’est dite soulagée du rejet, par le ministre de l’Agriculture André Lamontagne, de la demande de dézonage par décret de près de 200 hectares de terres agricoles à Saint-Jean-sur-Richelieu.  Selon la députée, «nos terres agricoles ne doivent plus être sacrifiées au nom du développement».

La MRC et la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu ont demandé au Ministère le dézonage d’un terrain de 187 hectares pour y installer des entreprises à vocation industrielle. Une demande qui avait d’abord été refusée par la Commission de protection du territoire agricole du Québec et le Tribunal administratif du Québec.

«En commission parlementaire, j’ai réussi à obtenir un engagement du ministre de l’Agriculture à l’égard [de ce] projet contesté, indique Mme Fournier. Le ministre a complètement rejeté cette possibilité. Ça n’arrivera pas.»

«Nos terres agricoles constituent un trésor national que nous devons préserver pour les générations futures, a-t-elle poursuivi. Il en va de notre autonomie alimentaire. Il s’agit également d’un gain pour tous les projets futurs en ce genre au Québec. La porte du dézonage par décret est manifestement fermée.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires