Actualités

Du romarin pour la santé mentale

dimanche le 23 janvier 2022
Modifié à 0 h 00 min le 22 janvier 2022
Par Mario Pitre

mpitre@gravitemedia.com

Des sous-produits du romarin sont en vente pour contribuer au financement de deux travailleurs de rang sur le territoire de la Montérégie. (Photo Gracieuseté)

Depuis des années, Josée Lajeunesse consacre des efforts à soutenir des initiatives en santé mentale. Encore cette année, pour souligner la Semaine de la santé mentale, elle offre des produits conçus à base de romarin pour lesquels une partie des ventes est destinée aux travailleurs de rang.

À sa ferme du Domaine du Paysan, à Saint-Stanislas-de-Kostka, la productrice a conçu divers sous-produits du romarin, tels que de la gelée, du sel, de même que des biscuits. Pour la vente de chaque produit, un dollar est destiné au financement de deux travailleurs de rang sur le territoire de la Montérégie.

«Je suis allée dans plusieurs marchés de Noël en décembre et plusieurs personnes se sont montrées sensibles à cette cause», raconte Mme Lajeunesse.

Ces produits sont en vente à la boutique de la ferme, route 236 à Saint-Stanislas-de-Kostka, mais avec la pandémie, les ventes se font surtout en ligne sur son site web www.ledomainedupaysan.com

Santé mentale des agriculteurs 

Le concept de travailleur de rang a été développé à travers l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA).

«À l’instar du travailleur de rue, le travailleur de rang (TR) a pour rôle d'entrer en relation avec les personnes isolées là où elles sont… Grâce à une approche éducative et préventive, le TR favorise le développement des compétences personnelles et sociales de chacun, contrant l’apparition de problèmes tels l’isolement, la dépression, la toxicomanie, la violence…», peut-on lire sur le site web de l’organisme.

Ce besoin est né d’un contexte où Santé Québec rapporte une hausse alarmante du taux de détresse psychologique des travailleurs agricoles depuis les 10 dernières années. En fait, il a plus que doublé en cinq ans. Selon une étude de Santé Canada, le taux de suicide chez les agriculteurs du Québec est deux fois plus élevé que chez la population en général.

Dernières nouvelles