E-karting et simulateurs de sports dans un même complexe à Brossard

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
E-karting et simulateurs de sports dans un même complexe à Brossard
Le complexe Goplex e-karting+ offre 40 000 pieds carrés d’espaces de jeu. (Photo : Éric Carrière)

Les amateurs de karting de la Rive-Sud ont de quoi se réjouir. Le centre de divertissement intérieur Goplex e-karting+, qui propose 40 000 pieds carrés d’espaces de jeu, a ouvert ses portes sur le boul. Taschereau, à Brossard, le 17 octobre.

C’est un des seuls complexes, sinon le seul, à offrir ces deux activités dans un même bâtiment, selon l’un des propriétaires, Joseph Ciccarello.

La piste de karting électrique est illuminée à l’éclairage DEL et une simulation sonore accompagne les pilotes lors de leur course. La piste est d’ailleurs composée d’équipements flexibles; sa disposition peut donc être modifiée facilement.

Le complexe comporte cinq simulateurs de golf et multisports (hockey, soccer, baseball, dodgeball, tir de zombies, bowling, disc golf).

«En ces temps difficiles, de voir le sourire dans les yeux des gens, leur donner un peu de joie, c’est quelque chose qui nous tient à cœur, souligne Joseph Ciccarello au Courrier du Sud. Ça fait du bien de voir le monde avoir du plaisir en faisant une activité sécuritaire.»

Les simulateurs de golf et multisports. (Crédit photo: Éric Carrière)

À terme, Goplex offrira des salles privées et des salles de conférence ainsi qu’un service de traiteur et de bar.

«On est vraiment classés comme haut de gamme et on cherche à rejoindre le côté corporatif pour faire des activités de team building et des événements», laisse savoir le propriétaire.

Prêts à affronter la pandémie

Au départ, le complexe devait ouvrir ses portes au mois de mars. Avec la pandémie, les plans ont changé. Les propriétaires ont décidé d’ouvrir à la mi-octobre, malgré que la région était, et est encore à ce jour, en zone rouge.

«C’est sûr qu’on a eu du courage de faire ça en pleine pandémie, mais toutes les démarches avaient été faites avant», dit Joseph Ciccarello.

Les propriétaires se sont assurés que les mesures sanitaires établies par la santé publique soient respectées.

«On a eu la chance de se préparer», soutient-il.

Comme il s’agit de sports qui se jouent individuellement devant l’écran, il est plus facile de faire respecter les mesures de distanciation. Quant aux équipements, ils sont nettoyés entre chaque utilisation, assure M. Ciccarello.
«On a un Sanibox qui désinfecte tous les casques aux huit minutes», mentionne-t-il.

«La réservation se fait en ligne. On a des Codes QR pour l’enregistrement, donc pas besoin d’utiliser des iPads. Tu entres au complexe, tu es pré-enregistré, tu as juste à faire ton activité», énumère-t-il.

Il était d’ailleurs naturel pour les propriétaires que le complexe soit situé à Brossard en raison de la proximité avec Montréal, indique-t-il au journal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires