Actualités

Élection dans Marie-Victorin : les candidats dévoilent leur enjeu prioritaire

mardi le 15 mars 2022
Modifié à 9 h 08 min le 16 mars 2022
Par Hélène Gingras

hgingras@gravitemedia.com

Les électeurs dans la circonscription de Marie-Victorin doivent aller aux urnes, puisque la députée Catherine Fournier a été élue à la mairie de Longueuil. (Photo gracieuseté)

Dans le cadre de l’élection partielle du 11 avril dans la circonscription provinciale de Marie-Victorin, Le Courrier du Sud pose chaque semaine une question aux candidats. Pour cette première, nous leur avons demandé: «Quel est le plus grand enjeu, selon vous, dans la circonscription?». Voici leurs réponses.

«L’augmentation fulgurante du coût des aliments est l’enjeu majeur qui, présentement, touche tout le monde. Choisir entre payer l’épicerie ou se loger ne devrait pas être un choix dans une société riche comme la nôtre. Sur le terrain, certains organismes me parlent d’une hausse de plus de 300 % au niveau des demandes d’aide alimentaire. Il faut innover nos façons de faire.

En tant que chercheure et entrepreneure spécialisée dans les questions d’inclusion et de sécurité alimentaire, je veux travailler à éliminer les déserts alimentaires par la création de circuits alimentaires de proximité dans les quartiers de Longueuil. Mon objectif premier : une nourriture saine, locale et abordable, de la terre à l’assiette, gagnante pour les producteurs et les consommateurs. »

- Émilie Nollet, du Parti libéral du Québec

«Je le constate déjà sur le terrain, l’augmentation du coût de la vie préoccupe tous les citoyens et citoyennes que je rencontre! Avoir du mal à payer son épicerie ou devoir se serrer la ceinture à cause des hausses de loyers déraisonnables ou du prix du transport, ce n’est rien pour améliorer la qualité de vie des gens de Marie-Victorin.
Pour aspirer à un avenir meilleur, il va falloir des gestes forts comme l’annulation de la hausse caquiste des tarifs d’Hydro, la mise en œuvre de mesures effectives pour contrer la crise du logement, favoriser l’accès à la propriété et améliorer l’accès aux soins de santé de proximité.»

- Shophika Vaithyanathasarma, de Québec solidaire

«La hausse du coût de la vie. Si les gens sont incapables de subvenir à leurs besoins de base, comme le logement, la nourriture ou les déplacements, c’est difficile d’envisager autre chose. Maintenant, la question la plus importante à se poser en vue de l’élection est la suivante: veut-on récompenser le gouvernement de la CAQ avec une 76e députée sans droit de parole ou veut-on envoyer un message à un gouvernement qui nie carrément des réalités comme la crise du logement?»

- Pierre Nantel, du Parti québécois

«En 2022, il existe un seul enjeu vital que ce soit pour Marie-Victorin, le Québec ou la planète: la crise climatique. L’urgence est incontestable, pourtant seul Climat Québec propose un plan à la hauteur de la situation. Le GIEC nous prévient depuis longtemps, mais nos dirigeants continuent d’autoriser des projets polluants. Au Québec, en sortant du Canada, nous avons un potentiel extraordinaire avec notre électricité verte, nos forêts immenses et notre expertise, il ne manque que la volonté politique. Il n’y a pas de fatalité, ensemble c’est possible de réussir. Climat Québec propose notamment le transport en commun gratuit pour tous afin de diminuer l’utilisation de l’automobile et ainsi réduire une des principales sources d’émission de GES au Québec.»

- Martine Ouellet, Climat Québec

«Les citoyens me parlent très souvent de santé et d’accès à des services de proximité. Ils veulent entre autres, un meilleur accès à un professionnel de la santé.  Je crois beaucoup à l’interdisciplinarité des équipes pour rehausser l’offre de services.

Si je suis élue, je pourrais contribuer à la refondation du système de la santé, en apportant mon expérience de plus de 20 ans comme infirmière clinicienne en santé communautaire. Le gouvernement en est un d’action et je souhaite faire partie de la solution.» 

- Shirley Dorismond, de la CAQ

«Selon nous, le plus grand enjeu dans la circonscription de Marie-Victorin est la perte du pouvoir d'achat des citoyens.  Il s'agit du sujet le plus souvent discuté lors de notre grande opération porte-à-porte.  L'explosion du prix de l'essence en rajoute maintenant une couche supplémentaire.  Au Parti conservateur du Québec, on propose d'ailleurs d'abolir temporairement la TVQ sur les carburants afin de soulager les citoyens qui doivent se déplacer ou chauffer leur logement.»

- Anne Casabonne, du Parti conservateur du Québec

Dernières nouvelles