En rappel – Le déneigement décortiqué

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
En rappel – Le déneigement décortiqué
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Année après année, le déneigement suscite des questionnements… pour ne pas dire les passions! Voici en rappel un article publié en novembre 2018 sur le fonctionnement et les enjeux du déneigement à Longueuil.

Les plaintes et critiques à l’égard des opérations de déneigement, c’est comme la neige en hiver: c’est inévitable! D’où la nécessité de bien informer les citoyens, notamment lorsque le déneigement nécessite d’interdire le stationnement de rue. Et pour ce faire, la Ville de Longueuil mise sur la multiplication des moyens de communication, dont un petit nouveau: l’alerte par texto.

Les citoyens peuvent être informés par texto des avis d’interdiction de stationner dans les rues entre minuit et 6h. Ceux qui s’inscrivent à cette alerte recevront quatre avis: lors de l’interdiction de stationner, lors de la levée de l’interdiction (vers 8h30, afin d’éviter de réveiller tout le monde à 6h), lors du début des opérations de soufflement (afin de porter attention aux pancartes jaunes) et lors de la fin de ces opérations. À cela s’ajoutent les alertes par courriel.

Considérant que 98% des textos sont lus, la Ville estime que ce moyen de communication sera particulièrement efficace. Tant les citoyens de Longueuil que les travailleurs et visiteurs sont invités à s’abonner.

Le portail citoyen  est aussi un autre moyen de s’informer, puisqu’un message sera ajouté à la page d’accueil lors d’un avis d’interdiction de stationner.

Le centre de service aux citoyens (311), les 11 panneaux numériques, le site Web de la Ville ainsi que les réseaux sociaux de Longueuil et du Capitaine Déneige sont autant d’autres façons de se tenir au courant des opérations de déneigement.

Objectif: moins de véhicules dans les rues

Longueuil multiplie les moyens de communication afin que son règlement sur le stationnement de nuit soit le plus connu possible. L’un des principaux objectifs demeure la réduction du nombre de véhicules dans les rues lors des avis d’interdiction de stationner, afin de faciliter les opérations de déneigement.

À ce titre, l’arrivée du Capitaine Déneige dans la stratégie de communication de la Ville semble avoir porté fruit.

Il y a deux ans, une évaluation avait déterminé qu’entre 3000 et 4000 véhicules demeuraient stationnés lors d’un avis d’interdiction. L’an dernier, le nombre de véhicules fautifs a baissé de 33%, pour atteindre environ 2800 voitures.

L’équipe de service aux citoyens se dit ainsi sur la bonne voie et espère diminuer à nouveau cette année le nombre de voitures qui ne respectent pas l’avis d’interdiction.

Lors des opérations de soufflement, il reste toujours une à deux voitures par tronçon stationnées dans les rues, et ce, malgré les affichettes jaunes l’interdisant. Les secteurs où la densité est plus élevée, par exemple à proximité des commerces et des copropriétés, sont les plus problématiques à cet égard. La Ville tente néanmoins de limiter le nombre de remorquages, notamment en klaxonnant afin que les résidents puissent déplacer leur véhicule.

Le 311 davantage préparé

Les agents qui répondent aux appels du 311 ont reçu une formation détaillée afin de bien comprendre la mécanique des opérations de déneigement. Le chef du service aux citoyens Marc Gingras affirme que les agents sont donc très bien outillés pour répondre aux demandes des citoyens. Le service sera aussi davantage structuré afin de mieux gérer les plaintes.

Ainsi, la création d’un «311 déneigement» uniquement consacré à cette question, comme le proposait l’opposition l’hiver dernier, ne serait pas nécessaire, puisque les agents du 311 répondent déjà à cette demande.

 

Le déneigement décortiqué

Les opérations de déneigement suivent un ordre bien précis, modulé selon les différents cocktails météo que réserve dame Nature tout au long de la saison hivernale. Le superviseur des opérations de déneigement à la Ville de Longueuil Benoît Dumont a rencontré les médias afin de décortiquer l’ensemble de ces opérations qui, dès l’apparition de quelques flocons, mobilisent des équipes pratiquement 24 heures sur 24.

Accumulation au sol

Dès que la neige s’accumule au sol, les chaussées risquent de devenir glissantes. Ce sont donc les 19 saleuses qui sortent dans les rues. Celles-ci arpenteront d’abord les rues R1 et R2 (voir lexique), ce qui nécessitera entre 4 et 5 heures. Ce n’est qu’une fois cette étape terminée – qui peut être répétée si les précipitations se poursuivent – que les saleuses sillonneront les rues locales (R3), ce qui demande 6 à 8 heures.

Accumulation de 3 cm de neige

C’est au tour des trottoirs. Il prendra de 4 à 6 heures à une trentaine d’équipements pour faire le tour complet de tous les trottoirs.

L’an dernier, ces équipes sont sorties 25 fois afin de déblayer les trottoirs. Le nombre de sorties pour l’épandage sur les trottoirs varie entre 6 et 12.

Ce n’est que si les trottoirs deviennent glissants qu’il y aura épandage de sel ou d’abrasif.

Accumulation de 5 cm

Une accumulation de 5 cm de neige signifie que le déblaiement de la chaussée est nécessaire.

Une fois les rues déblayées, il restera des amas de neige en raison des voitures stationnées. C’est à ce moment que la Ville décidera d’émettre un avis d’interdiction de stationner, afin de tout nettoyer. Le but est de dégager la chaussée, diminuer les entraves causées par les voitures stationnées et s’assurer que les arrêts d’autobus soient bien déneigés.

Accumulation de 10 cm

Dans ce cas, la Ville évaluera si le soufflement de la neige est nécessaire.

Les artères, rue collectrices, corridors scolaires, ainsi que les rues avec au moins un trottoir et deux bordures de moins de 8 mètres de largeur (soit 697 km de rues) seront priorisées, car ce sont ces rues qui seront le plus rapidement rétrécies par l’accumulation de neige de chaque côté des trottoirs.

Le soufflement mobilise 25 équipes, 120 équipements et 240 camions de transport de neige.

«C’est une armée, de nuit, en plus des superviseurs et l’équipe de communication, qui s’affaire à ce que les rues soient bien faites et que la situation revienne à la normale», illustre le porte-parole de la Ville Louis-Pascal Cyr.

Le soufflement n’affecte que 21% des rues à la fois. Les pancartes jaunes seront donc installées dans les secteurs à déneiger.

Ce n’est qu’au besoin que le soufflement de la neige sera effectué dans les rues sans trottoirs.

Une codification établit si la neige sera soufflée principalement sur les terrains, ou principalement dans les camions, mais tout terrain est susceptible de recevoir de la neige soufflée. Une fois cette étape effectuée, il y a épandage de sel ou d’abrasif.

 

Pancartes jaunes versus interdiction de stationner

L’avis d’interdiction de stationner s’applique lors des opérations de déblaiement de la neige. L’avis est en vigueur pour tout le territoire. Les opérations de déblaiement durent environ 6 heures. Durant cette période, il est interdit de stationner son véhicule dans la rue entre minuit et 6h. L’an dernier, Longueuil a émis 10 avis d’interdiction.

Les affichettes jaunes sont installées de manière ciblée afin d’interdire le stationnement lors des opérations de soufflement de la neige. Ces opérations n’affectent que 20% des rues à la fois. Cette opération dure quelques jours, selon la quantité de neige tombée. L’an dernier, 8 opérations de soufflement (des principales artères et des rues d’au moins un trottoir ou de deux bordures de moins de 8 mètres) ont ainsi été effectuées.

 

Sel ou abrasif?

La décision d’épandre du sel ou un abrasif (de petites pierres) dans les rues et sur les trottoirs dépend de la température, puisque l’efficacité de chacun varie en fonction de celle-ci. Le type de précipitations annoncées peut aussi être pris en considération.

• Entre 0°C et -5°C: sel

• Entre -5°C et -15°C: mélange de sel et d’abrasif

• Au-delà de -16°C: abrasif

 

Lexique du déneigement

Les rues du territoire sont réparties en trois catégories: les artères principales (R1), les rues collectrices et rues où se trouvent des écoles, des circuits de transport en commun, un parc industriel, des résidences pour personnes âgées, etc. (R2) et les rues locales (R3).

Cette classification détermine l’ordre dans lequel seront effectuées les opérations de déneigement.

Longueuil compte 945 km de rues.

Les trottoirs sont classés de façon similaire: ceux des artères principales ainsi que des rues collectrices, corridors scolaires, etc. (T1) et le réseau local (T2).

Longueuil compte 1073 km de trottoirs.

 

Combien ça coûte?

En moyenne, le budget déneigement de la Ville de Longueuil varie entre 18 M$ et 20 M$ par année (de janvier à décembre). Considérant qu’il tombe environ 200 cm de neige chaque hiver, il en coûterait donc environ 100 000$ par centimètre de neige tombée.

Les opérations de soufflement et déblaiement sont assurées à 80% par des entreprises privées et à 20% par les cols bleus. La répartition des opérations d’épandage est à 50% à contrats et 50% par les travaux publi

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Johnny RangersDenis gagnon Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Denis gagnon
Guest
Denis gagnon

Les critiques sont aussi est plus ou est envoyé la neige….. ils ont soufflé la neige dans le.passage vers ma maison entre mon tempo et mon sapin juste 5p par 5p par 24 pouces largeur…. ques que je suis censé faire quoi s’il avait eu un urgence…. Ça ma pris juste 3h de temps dégagé cette partie la……

Johnny Rangers
Guest
Johnny Rangers

VOTRE PHOTO A ETE PRISE SUR ST THOMAS PAR LA RUE LONGUEUIL TRES BEAU PAYSAGE !!!