Le FBI enquête sur un potentiel espion chinois à Brossard

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Le FBI enquête sur un potentiel espion chinois à Brossard
La GRC a mené une perquisition dans les bureaux de la firme de recherche et développement JYS Technologies, situées à Brossard, dont Shih et sa femme sont les seuls actionnaires. (Photo : Archives – Le Courrier du Sud)

ENQUÊTE. La perquisition menée par la GRC le 19 janvier dans une résidence de la rue Auteuil à Brossard serait liée à une importante enquête menée par le FBI (Federal Bureau of Investigation) afin de démasquer un potentiel espion à la solde du gouvernement chinois.

Selon ce que rapportait La Presse ce matin, la police fédérale américaine enquêterait sur Ishiang Shih, professeur du département de génie de l’Université McGill, qui réside à Brossard.

Chercheur réputé, M. Shih est titulaire de nombreux brevets et bénéficiaire de plusieurs fonds de recherche. Il est soupçonné d’avoir utilisé un laboratoire de l’établissement universitaire dans le but de dérober une technologie militaire américaine utilisée dans les radars et les brouilleurs d’ondes.

Lors de la perquisition effectuée le 19 janvier, les policiers ont fouillé une maison située non loin de la résidence familiale de Shih et y ont saisi des documents. Le bâtiment est utilisé officiellement comme bureau pour la firme de recherche et développement JYS Technologies, dont Shih et sa femme sont les seuls actionnaires.

Technologie militaire de pointe

Le frère d’Ishiang Shih, Yi-Chi Shih, a été arrêté à Los Angeles le jour de la perquisition à Brossard. Il est titulaire d’une maîtrise en génie de l’Université d’Ottawa et est professeur adjoint en génie à l’Université de Californie.

Ishiang Shih – Université McGill

L’homme de 62 ans a est accusé de complot et d’infractions liées à l’exportation illégale de technologie sensible à usage militaire. Il demeure détenu en attendant son procès. S’il est reconnu coupable, il pourrait écoper de 25 ans de prison.

Le FBI soupçonne le duo de s’intéresser à une technologie de pointe développée par un fabricant américain de «circuits intégrés monolithiques hyperfréquences» (MMIC); des puces ultra-performantes présentes dans les systèmes de radars, de brouilleurs d’ondes et de débrouilleurs d’ondes utilisés par la marine et l’aviation américaine.

M.Shih a rejeté d’emblée les soupçons à son endroit et est à la recherche d’un avocat. Le chercheur brossardois ne fait face à aucune accusation pour l’instant.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Manon GingrasEvelyn Morales Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Evelyn Morales
Guest
Evelyn Morales

Quel histoire… Une histoire à dormir debout

Manon Gingras
Guest
Manon Gingras

Il serait judicieux qu’un suivi sur cette histoire soit effectué…