Sports

Football mineur féminin : une nouvelle ligue s’établit sur la Rive-Sud

le dimanche 18 février 2024
Modifié à 9 h 06 min le 15 février 2024
Par Guillaume Gervais

ggervais@gravitemedia.com

L’entraîneure-chef des Jaguars Nelly Sirieix et la joueuse Annie Debray au terrain Réal-Brodeur, à La Prairie. (Photo gracieuseté)

Se désolant du manque de programmes sportifs destinés aux joueuses de niveau mineur au Québec, Benoit Audette des Diablos de La Prairie et d’autres présidents d’associations de football de la province ont joint leurs forces pour créer la première Ligue féminine de football mineur du Québec (LFFMQ), qui inaugurera sa saison en avril.

Cette nouvelle ligue composée de cinq équipes provenant de la Rive-Sud, de Montréal, de Laval, de Gatineau et de Laurentides-Lanaudière offrira une opportunité aux passionnées de football de pratiquer leur sport pendant le printemps.

M. Audette remarquait que plusieurs joueuses qui s’étaient jointes aux équipes masculines dans les catégories d’âges plus jeunes quittaient le sport lorsqu’elles atteignaient 15 ans. La maturité physique des garçons avait atteint un niveau de compétition inéquitable.

«On voulait créer une ligue afin que les joueuses puissent se mesurer entre elles, explique le Vice-président marketing de la LFFMQ et président des Diablos de La Prairie. On a contacté Football Québec et il y avait un désir commun de développer le football de contact au féminin, mais dans une formule "6 vs 6". Nous devons cependant faire attention à certaines règles en place et nous allons y adhérer.»

Ce style de jeu, qui se joue sur un terrain réduit, est un mode hybride entre le football américain et le flag-football qui «permet l’apprentissage de toutes les habiletés techniques de base du football traditionnel : bloquer, plaquer, passer, attraper, courir et botter», selon Football Canada.

À la recherche de candidates

Selon M. Audette, il y a bel et bien un intérêt chez les joueuses de niveau midget, cadet ou juvénile. Pour preuve, une équipe représentant le Québec aux Nationaux de football de moins de 18 ans pour la première fois de l’histoire de la compétition a remporté l'argent.

«C’est une ligue qui va bien pouvoir se complémenter avec les saisons civiles et scolaires, estime-t-il. De plus, le sport va devenir de plus en plus populaire avec le flag-football [qui a été officialisé] comme sport des Jeux olympiques en 2028.»

La ligue en est à l’étape du recrutement. L’équipe de la Rive-Sud, les Jaguars, est à la recherche entre18 et 20 joueuses âgées de 15 à 17 ans, de toute la Rive-Sud de Montréal jusqu'en Estrie. Les athlètes joueront un minimum de quatre parties.

«Nous sommes à la recherche de filles qui voudraient écrire l’histoire de la naissance d’une toute nouvelle ligue entièrement féminine, poursuit M. Audette. Des filles qui ont envie d’essayer ce sport d’équipe par excellence, en toute sécurité. La seule exigence est de s’engager et d’avoir soif d’apprendre.»

Une journée portes ouvertes aura lieu le 24 février, à La Prairie, de 15h30 à 17h, à l’école Émilie-Gamelin.