François Legault demande la collaboration des Québécois

François Legault demande la collaboration des Québécois
Le premier ministre François Legault (Photo : Gracieuseté CAQ)

Le caucus de la Coalition avenir du Québec a présenté ses deux priorités. La santé et l’économie. Mais la première demeure un prérequis pour stimuler le développement économique.

«Si on veut revenir à une vie normale et relever les défis, le prérequis demeure d’avoir le contrôle sur cette pandémie, a indiqué le premier ministre François Legault. Il s’agit d’une responsabilité partagée. Il faut prévenir une deuxième vague. Si on ne veut pas y arriver [à une deuxième vague], ça doit être la première responsabilité des Québécois. »

À compter de demain, les autorités policières vont sévir contre les contrevenants. Le premier ministre a indiqué que son gouvernement pouvait mettre des amendes, règlements ou consignes, mais que la collaboration de la population était nécessaire. Parce que la transmission se passe beaucoup dans les maisons en ce moment. «On ne veut pas commencer à rentrer dans la vie privée des gens, a ajouté M. Legault. Il faut compter sur la bonne volonté des Québécois. »

À cet effet, la réglementation entourant les bars a été rappelé. Interdiction de demeurer debout. Le port du masque est aussi obligatoire lors des déplacements à l’intérieur de ces endroits. Mais on ajoute le registre obligatoire. Les clients devront signer ce document qui facilitera la prise des contact et les enquêtes advenant la détection d’un cas.

Changer le Québec

Le premier ministre a mentionné que son gouvernement se trouvait actuellement dans l’action. «Ça prouve qu’on est en train de changer le Québec, a-t-il dit. J’ai de grandes ambitions pour le Québec et les Québécois. Ensemble, je suis convaincu qu’on va réussir. »

Pour réussir, il a parlé des différents volets de l’économie qui seront stimulés prochainement. Les économistes prévoient que les échanges commerciaux internationaux seront au ralenti pour plusieurs mois, voir des années. Au lieu de l’exportation, les entreprises devront miser sur l’achat local. «Il faudra miser sur les produits d’ici, assure François Legault. Avoir le réflexe de privilégier les produits faits au Québec. »

En ce moment, Investissement Québec travaille dans toutes les régions du Québec et tente de sauver toutes les entreprises. François Legault a évoqué le fait que ce serait impossible. Plusieurs secteurs, notamment le commerce de détails, a vu son marché changé en raison de la pandémie.

Ce qui engendre des travailleurs qui devront être requalifiés. Un processus est en train de se mettre en place pour voir la possibilité de rémunérer ceux qui retourneront à l’école pour suivre une nouvelle formation.

Le projet de Loi 61 sera modifié

La reprise économique au Québec se déroule mieux qu’ailleurs au Canada. Notamment en ce qui concerne le taux de chômage, plus bas ici qu’en Ontario. Ce qui atteste d’une reprise accélérée, mais qui n’est pas terminée.

Pour stimuler l’économie, la CAQ prévoit déposer un projet de Loi 61 modifié. «C’est une question d’efficacité, a confirmé le premier ministre. On souhaite que les hôpitaux, les maisons des aînés, les routes et projets de transport en commun décollent plus rapidement. On veut un État plus efficace. »

Il s’agira d’un projet de Loi qui précisera les balises que le gouvernement se donne pour accélérer la réalisation des projets. Sur le fond, cette mise à jour de la Loi 61 vise le même objectif.

«J’ai fait la tournée des 17 régions du Québec cet été et j’ai senti un appui presque unanime des maires et préfets, au projet de Loi», a terminé le premier ministre à propos du projet de Loi qui a été critiqué lors de son dépôt au printemps.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des